Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

10 jeux rétro qui n’ont pas pris une ride – Actualités


À l’heure où les 3090, les PlayStation 5 ou encore les Xbox Series X sont introuvables par manque de réapprovisionnement, quoi de mieux que de voyager dans le temps pour découvrir les perles d’autrefois ? Des perles qui auront marqué plusieurs générations de joueurs et qui ont en plus la particularité de ne pas avoir pris une seule ride, et ce, malgré les années qui passent et la technologie qui évolue. Mettons donc de côté, le combo 4k/60fps et partons à la conquête des jeux rétro le temps d’un court article.

DOOM (1993)

Plongeons tout de suite dans le grand bain des jeux rétro avec DOOM premier du nom. Sortie pour la première fois en 1993, la production des vétérans John et Adrian Carmack et John Romero a ni plus ni moins bousculé le paysage vidéoludique en contribuant notamment, au côté de la saga Mortal Kombat, à amener le jeu vidéo vers un public plus mature, mais ce n’est pas tout… Le titre a aussi popularisé un genre qui aujourd’hui inonde notre média préféré, le FPS. Bien évidemment, en plus d’avoir apporté beaucoup, DOOM a aussi d’innombrables qualités. Il propose aux joueurs d’incarner un héros surpuissant, le Doomguy, pour affronter les enfers surgissant sur la planète Mars dans des décors en trois dimensions, une prouesse pour l’époque. À noter que le titre toujours aussi jouissif et dynamique malgré les années qui passent, est actuellement disponible sur la plupart des plateformes de jeu dans une version remastérisée. Cette dernière propose notamment un mode multijoueur compétitif et coopératif en local. À découvrir d’urgence !

Vous aimerez également :

Aladdin

Changeons complètement de registre et partons vers une production bien plus colorée et tout public ! Eh oui, les années 90′, ce n’était pas seulement l’ascension de la violence dans les productions vidéoludiques, c’étaient aussi l’âge d’or des adaptations des films Walt Disney en jeu vidéo. Nous aurions pu citer de nombreuses productions de la maison aux grandes oreilles à commencer par le jeu Le Roi Lion malgré sa difficulté exubérante, mais nous avons préféré nous arrêter sur Aladdin de David Perry, qui sur MegaDrive, réalise un sans-faute. Le jeu de plateforme vous propose d’incarner le célèbre usurpateur d’Agrabah pour vivre une aventure haute en couleur soulignée par des animations soignées qui n’ont pas à rougir face au film d’animation de Ron Clements et de John Musker.

Vous aimerez également :

Mickey Mania

Poursuivons avec une autre création de la maison Disney pour nous arrêter cette fois-ci sur un titre mettant en scène la célèbre mascotte de la firme américaine, nous avons nommé l’indémodable Myckey Mouse. Avec le trop méconnu Mickey Mania, Traveller’s Tales offre une magnifique lettre d’amour aux différentes aventures cinématographiques de la souris aux grandes oreilles. Animée avec le plus grand soin, la production, en noir et blanc puis en couleurs, vous propose donc de revivre les épisodes les plus populaires du héros, à commencer par l’iconique Steamboat Willie de 1928. À noter également que le titre propose une course poursuite en 3D, ce qui était pourtant impensable pour un jeu MegaDrive. Une oeuvre à faire et à refaire !

Vous aimerez également :

Earthworm Jim

Le génie David Perry se retrouve une fois plus dans cette liste grâce à la production loufoque Earthworm Jim qu’il a entreprise au côté de Doug TenNapel, le créateur de ce personnage étonnant particulièrement surarmé. Sorti en 1994 sur MegaDrive et Super Nintendo, le jeu Earthworm Jim se démarquait (et se démarque encore aujourd’hui) par ses animations détaillées reprenant à la lettre les codes de l’animation traditionnelle. Jim, le héros de l’aventure, aime se mouvoir dans toutes les positions possibles, tirer avec son pistolet dévastateur dans n’importe quelle direction, se suspendre à des cordes ou même s’agripper à des grillages. Pour couronner le tout, la création propose même des courses-poursuites particulièrement dynamiques. À noter qu’une version HD du jeu ajoutant trois niveaux inédits est également sortie sur PlayStation 3 et Xbox 360 en 2010. Groovy !

Vous aimerez également :

Comix Zone

Un an après le lancement du génialissime Earthworm Jim sort Comix Zone sur MegaDrive. Nous sommes en 1995, ce qui signifie que la quatrième génération de consoles touche à sa fin et que les développeurs savent maintenant utiliser le plein potentiel de l’architecture de la machine de SEGA. Comix Zone en est d’ailleurs la preuve. En plus de proposer un héros charismatique capable de frapper ses adversaires, et ce, dans toutes les positions possibles, la création de Peter Morawiec a aussi l’intelligence de proposer des mécaniques uniques. Elle propose aux joueurs d’évoluer dans une bande dessinée joliment illustrée et donc de passer de case en case tout en détruisant de nombreux ennemis. À noter tout de même qu’il est nécessaire de posséder une manette à six boutons pour pouvoir profiter de toute la gestuelle du héros et que le titre est ressorti sur les consoles de septième génération.

Vous aimerez également :

GTA 2

Si vous voulez vivre des sensations fortes, nous vous conseillons de vous tourner vers le second opus d’une saga qui aujourd’hui explose tous les records. Nous faisons bien évidemment allusion à la série Grand Theft Auto. C’est d’ailleurs en 1999 avec GTA 2 que Rockstar Games installe véritablement les bases de sa série fétiche en proposant d’ores et déjà trois villes à visiter, Liberty City, Vice City et San Andreas. Dans ces trois villes, le joueur pourra laisser parler sa créativité en volant des véhicules par exemple, en réalisant des pactes avec des gangs, en massacrant des touristes dans les rues ou même en se réinventant comme chauffeur de taxi. Certes, la formule n’est pas nouvelle puisqu’elle avait déjà fait ses preuves dans le premier opus, mais ici, elle est enfin maitrisée. GTA 2 réussit là où le premier épisode échoue. La conduite en vue du dessus est enfin jouable, les armes sont variées et la caméra offre un maximum de lisibilité améliorant ainsi drastiquement les courses-poursuites avec la police.

Vous aimerez également :

MicroMachines 2 : Turbo Tournament

Si vous voulez vous amuser avec sept de vos amis sur un jeu rétro, MicroMachines 2 : Turbo Tournament est fait pour vous ! Cet épisode disponible sur MegaDrive et SNES rassemble toutes les qualités de la saga MicroMachines et propose par la même occasion un contenu digne de ce nom. Au total, les joueurs pourront se disputer sur 27 circuits différents proposant chacun une petite surprise (il faudra par exemple éviter des perceuses ou survivre à une éponge mouvante), essayer plusieurs catégories de véhicules aux caractéristiques uniques et participer à des épreuves rassemblant jusqu’à 8 joueurs simultanément sur la même console, tout du moins, si vous voulez bien partager votre manette avec un autre joueur.

Heart of Darkness

Après avoir offert aux joueurs l’oeuvre de science-fiction intemporelle Another World en 1991, Éric Chahi, fort de son succès, revient en 1998 avec Heart of Darkness sur PC et PlayStation. En plus de gommer les nombreuses erreurs de level-design d’Another World, le jeu tenant obligatoirement sur deux CD, propose également de nombreuses cinématiques particulièrement agréables à regarder pour rythmer efficacement les aventures périlleuses d’Andy. En effet, notre jeune héros, à peine plus haut que trois pommes, est prêt à tout pour sauver son chien capturé par des ombres voraces. Mais Andy, bien conscient du danger, n’est pas parti les mains vides. Ce dernier s’aventure dans ces contrées obscures équipées d’un fusil plasma, idéal pour se défendre des Ténèbres qui ne cessent de lui mettre des bâtons dans les roues.

Vous aimerez également :

Windjammers

Profitons de la mise en avant de Windjammers 2 par Dotemu pour nous remémorer les batailles que l’on a pu vivre avec le tout premier opus de la série. Sorti pour la première fois en 1994 sur NEO GEO, puis vendu par la suite dans une version HD sur PlayStation 4, PS Vita et Nintendo Switch, Windjammers propose à deux joueurs de se disputer dans un match de Frisbee situé dans une toute petite arène. Afin de garantir un maximum de rejouabilité, le titre au gameplay aussi nerveux qu’excellent propose également un roster composé de six personnages aux caractéristiques uniques.

Vous aimerez également :

Super Mario Bros. 3

Bien évidemment, il était impossible de clôturer cette liste sans nous arrêter sur les différentes productions de Nintendo. Eh oui, la firme japonaise a le don pour offrir aux joueurs des productions vidéoludiques qui ne prennent pas une ride, et ce, malgré les années qui défilent. Nous aurions donc pu citer la saga Metroid qui aura par la suite apporté un nouveau genre au monde du jeu vidéo, la série inoubliable Donkey Kong, le tout premier Super Mario Kart, une production toujours aussi excellente, ou même les jeux The Legend of Zelda qui ont aujourd’hui marqué l’histoire de notre média, mais nous avons choisi de rendre hommage à la légende du jeu vidéo, à savoir Super Mario Bros. Avec Super Mario Bros. 3 sur NES, le plombier moustachu s’affirme une fois plus comme le plus grand héros des platformers. Extrêmement ludique, le titre proposant des règles compréhensibles d’un simple coup d’oeil, reste aujourd’hui l’un des meilleurs exemples de level-design réussi. Super Mario Bros. 3 c’est donc un bijou pour les joueurs comme pour les développeurs en herbe !

Vous aimerez également :

Lire l’article original sur jeuxvideo.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *