Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Test de Burnout Paradise Remastered sur Switch par jeuxvideo.com


Les années ont passé depuis que la saga Burnout a été délaissée par Electronic Arts au profit d’une autre série de jeu de courses à succès, l’indémodable Need For Speed. Et pourtant, les joueurs n’ont pas oublié ces courses endiablées à 300 km/h dans les rues d’une gigantesque métropole côtière, ces tôles froissées après avoir subi un takedown de plein fouet et cette musique rock qui rythme les dérapages, les super-sauts et les vrilles. C’est même pour cette raison que l’éditeur américain nous propose en 2018 la sortie d’un remaster de Burnout Paradise sur PlayStation 4 et Xbox One et que la série fait encore une fois son grand retour en ce mois de juin 2020 avec le lancement de ce même remaster sur Nintendo Switch ! D’ailleurs, aujourd’hui, c’est cette dernière version qui nous intéresse. Que vaut ce tout nouveau portage sur la console hybride de Nintendo ? Burnout Paradise propose-t-il encore une expérience viable en 2020 ? Réponse dans quelques lignes.

Burnout Paradise Remastered est enfin disponible sur Nintendo Switch

Configurations recommandées

Les tests des différentes versions de Burnout Paradise :

La carte est à peine insérée dans la console que la bande-son de Burnout Paradise Remastered nous illumine déjà. Quel plaisir d’entendre à nouveau la voix d’Axl Rose nous transporter tout en douceur dans les rues de Paradise City, notre toute nouvelle destination. Ce lieu où tous les pilotes chevronnés et particulièrement fous se sont donnés rendez-vous pour massacrer les plus belles carrosseries du monde et pour réaliser les meilleurs temps dans des courses sans véritables tracés, ce lieu cadencé par les crissements de pneus, les accidents de voiture, mais aussi les musiques d’Avril Lavigne ou encore la voix agaçante, mais ô combien attachante de DJ Diabolika. Ce lieu inoubliable, qui malgré les années, n’a pas pris une ride. Bien que les différents quartiers sont quelque peu répétitifs, le monde ouvert de Burnout Paradise Remastered est encore un exemple à suivre en 2020 puisque ce dernier regorge encore et toujours de multiples raccourcis à emprunter pour avoir le dessus sur vos adversaires et de nombreux tremplins à utiliser pour faire le plein de boost. Un élément à prendre en considération, tout du moins, si vous comptez vous saisir de la première place du podium.

Un portage à la hauteur des versions PS4 et Xbox One

Après un portage Nintendo Switch plutôt décevant de The Outer Worlds, on aurait pu s’attendre à ce que cette nouvelle version de Burnout Paradise Remastered soit en dessous de ce que les autres machines ont à nous offrir. Mais force est de constater qu’il n’en est rien. Comme vous pouvez le voir en visionnant notre comparatif disponible ci-dessous, Burnout Paradise Remastered se porte à merveille sur Nintendo Switch. Mieux, si on excepte un aliasing légèrement plus prononcé sur cette dernière et des textures un peu moins précises, le titre n’a rien à envier à ses ancêtres. La distance d’affichage est strictement identique entre les versions, les bolides sont magnifiques quoi qu’il arrive et le spectacle est constamment au rendez-vous. Les courses-poursuites dans les rues de Paradise City sont toujours aussi grisantes et l’aspect cinématographique des crashs fait encore son petit effet. On se surprend même à être encore impressionné face à ce moteur graphique qui n’hésite pas à écraser avec précision les jolies courbes de notre américaine, japonaise ou européenne. Les nombreux débris qui volent en éclats impressionnent toujours autant et les plans choisis pour mettre le tout en action sont diablement efficaces. Mais, toute cette efficacité ne serait rien sans un framerate qui tient la route… et pour le coup, on ne peut que saluer le travail effectué par les gars de chez Criterion. Comme promis lors de la promotion du jeu, quelle que soit la situation qui se déroule sous nos yeux, le titre propose bel et bien les 60 images par seconde. Aucun ralentissement n’est à souligner donc, même lorsque vous parcourez les rues de la ville à toute vitesse et que vous envoyez valdinguer contre les murs une dizaine de vos adversaires.

Comparaison graphique entre la version PlayStation 4 (à gauche) et Nintendo Switch (à droite)

Bien évidemment, le plus gros intérêt de cette version Nintendo Switch de Burnout Paradise Remastered réside avant tout dans l’aspect portatif de la console. En effet, même si cette nouvelle version est en tout point identique aux versions PlayStation 4 et Xbox One du jeu (autrefois jugées paresseuses par notre ami Epyon), ce énième portage de Burnout Paradise profite de l’option inhérente à la console hybride de Nintendo. Une option qui sied si bien au jeu de course de Criterion puisque les nombreuses épreuves de cette production vidéoludique se clôturent généralement en moins de trois minutes, idéal pour profiter du jeu lorsque vous prenez le train ou lorsque vous êtes en pause à votre travail. Attention, cependant, bien que le jeu tourne parfaitement en mode portable, le mode docké de ce Burnout Paradise Remastered est à éviter. Le titre pourtant toujours agréable à l’oeil devient particulièrement laid sur un grand écran. En effet, malgré une résolution plus élevée, 900p contre 720p en mode portable, en mode docké, l’aliasing est omniprésent et les textures scintillent dans tous les sens.

Des heures de contenus pour des heures de fun

Dès lors que l’on est balancé dans Paradise City, le fun est au rendez-vous. Il ne suffit que d’un claquement de doigts pour retrouver nos belles habitudes, et ainsi enchaîner les burnouts et les takedowns. Cela tombe bien, puisque ce Burnout Paradise Remastered nous propose des heures et des heures de contenu. En plus de la campagne principale proposant 120 épreuves à parcourir, de nombreux défis à compléter et 75 véhicules à collectionner, tout comme les versions PlayStation 4 et Xbox One du jeu, ce remaster inclut l’intégralité des DLC du jeu dont l’extension Big Surf qui ajoute notamment un quartier supplémentaire à la ville déjà gigantesque.

Cependant, malgré l’appellation Remastered qui aurait pu espérer quelques corrections par rapport à l’œuvre originale, ce Burnout Paradise est une fois de plus accompagné des quelques défauts déjà pointés du doigt à de multiples reprises, en 2008, en 2009, puis en 2018, à commencer par ce manque de raccourci pour lancer une épreuve. Dans Burnout Paradise Remastered, le voyage rapide n’existe pas. Pour se rendre à une destination souhaitée, les joueurs doivent impérativement traverser la ville. Mais cela n’est pas toujours simple, puisqu’il est également impossible de définir un tracé à suivre en plaçant par exemple un point de repère sur la carte. L’autre défaut de Burnout Paradise réside bien entendu dans le manque de difficulté. Contrairement à Burnout 2 : Point of Impact et Burnout 3 : Takedown, dans Burnout Paradise Remastered, il n’est pas rare de distancer nos concurrents de plusieurs centaines de mètres avant même d’atteindre l’arrivée. C’est pour cette raison que le mode Road Rage de cet opus reste encore à ce jour le mode le plus agréable à parcourir.

Les notes

+Points positifs

Paradise City, Cops and Robbers, Motos, Big Surf Island : des heures de jeu à emmener partoutLe pari des 60fps maintenu haut la main même lors des batailles endiabléesLes carambolages toujours aussi impressionnants et parfaitement mis en scèneUne prise en main immédiate et funUne version Nintendo Switch à la hauteur des versions PC, PS4 et Xbox OneL’aspect portatif qui sied si bien à Burnout ParadiseUne bande-son qui donne le sourireRetrouver la licence Burnout

-Points négatifs

Des “menus” peu pratiquesUn manque flagrant de difficultéLe mode docké à éviter49,99 € contre 39,99 € sur PS4 et Xbox One à la sortie

En plus de s’adresser à tous les fans de la saga en manque de sensations fortes et de courses arcades, Burnout Paradise Remastered sur Nintendo Switch propose également une jolie entrée en matière pour tous les nouveaux venus. En effet, pour peu que vous soyez prêt à débourser la somme de 49,99 €, ce nouveau portage édité par Electronic Arts se montre comme le compagnon idéal pour vos futurs voyages. Burnout Paradise Remastered n’en a que faire du temps qui passe et en 2020, le titre est toujours aussi efficace, que ce soit pour son moteur graphique impressionnant, son contenu gargantuesque ou son fun immédiat.

Rédaction jeuxvideo.com

20 juin 2020 à 17:53:29

L’avis des lecteurs
(12)

Lire les avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !

Lire l’article original sur jeuxvideo.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *