Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Test de Immortals Fenyx Rising (PS4, Xbox One, Nintendo Switch, PC, Xbox Series, PS5)


Quelques mois et un curieux changement de nom plus tard, l’aventure s’appelle dsormais Immortals Fenyx Rising, et profite de ce dlai offert par les dieux pour sortir simultanment sur deux gnrations de consoles. Fallait-il voir dans ce report un cadeau venu du ciel, ou une maldiction propre aux panthons antiques ? A l’instar des deux sries dont il s’inspire plus que largement, la rponse se situe la croise des chemins…

Aprs nous avoir offert une aventure combien dantesque et consquente en 2018, le studio Ubisoft Qubec, vraisemblablement insensible l’overdose de divinits polythistes, nous plonge donc une nouvelle fois au coeur de la Grce Antique et de ses mythes connus des spcialistes comme des lecteurs d’Astrix, en livrant une version colore et un rien dsinvolte des classiques d’antan.

Sans se prendre la tte, Immortals Fenyx Rising pioche et mlange sans vergogne dans un large panthon aux figures bien connues, et l’on retrouve ainsi l’hrone ponyme seule en scne, aprs que son quipage et t ptrifi par le terrible titan Typhon, et qui va rapidement se laisser guider par ce filou d’Herms la rescousse de quatre divinits pour corriger le vil gredin, rfugi dans son volcan. Fenyx ira donc la rencontre d’Aphrodite, Athna, Ars, Hphastos et leur enchevtrement de qutes aux thmatiques littralement mythiques, dans un joyeux melting pot concentr. 

Les meilleures blagues de Zeus sont-elles aussi les plus courtes ? Qu’est-ce qu’on a fait aux bons dieux ?

Ces pripties seront systmatiquement commentes par le trs enchan Promthe, et ce rleur de Zeus. Respectivement, incarns par le prolifique Loc Houdr et l’ador Lionnel Astier, les voix-off d’Immortals Fenyx Rising tentent de jeter leurs clairs de comdie sur cette aventure gentiment nave, pour un rsultat… relativement ingal. Laissant volontairement de ct les accents surjous de la version originale, difficile supporter sur la dure, la version franaise voit vite ses intentions fondre comme la cire d’Icare, la faute une criture pas toujours pertinente, et qui vite soigneusement de tomber dans le caustique rentre-dedans, trop soucieuse de la philosophie propre au gant franais de l’industrie. Certaines blagues font heureusement mouche, mais le personnage assez peu travaill du pre Astier (avec l’immense respect que nous lui devons) ne brille pas particulirement au-del de sa gouaille habituelle.

Si le pre Lodagan nous gratifie de temps autre de ses formulations bien lui, l’enregistrement spar des principaux personnages s’entend trop souvent pour offrir un commentaire crdible, et la redondance de certaines blagues finira par lasser, mme si les nombreuses affaires de moeurs du classieux barbu offrent quelques sourires francs. Plus tonnant, des carts de niveaux sonores d’une rplique l’autre viennent parfois fcher l’oreille, et l’on ne peut que se demander pourquoi seule la version franaise souffre de ce bien curieux dfaut. Tout au mieux sympathique, mme en tant bien plus apprciable que l’originale, elle rappelle une fois encore quel point la direction d’acteurs lui fait trop souvent dfaut. Quel dommage de devoir une fois encore le constater avec ce casting, qui aurait mrit une meilleure prise en main, et une criture plus au niveau. 

vous de tracer la ligne o s’arrte l’hommage.Copy Comics

Depuis sa premire apparition, il n’aura chapp personne que les aventures de Fenyx la mortelle ont bien plus que lorgn sur le renversant Breath of the Wild, et ce malgr sa parent tout aussi vidente avec Assassin’s Creed, Odyssey en tte. Mais comme un tudiant en dilettante qui aurait rapidement manqu d’inspiration en cours de dissertation et jet un oeil de plus en plus insistant sur la copie du voisin aux oreilles pointues, l’influence des rcentes aventures de Link semble avoir pris le dessus, comme Ulysse sur les Troyens. Alors oui : autant crever l’abcs de suite pour ne plus avoir constamment y revenir : moins de nier la ralit comme un Ministre en difficult, impossible de ne pas voir chaque coin de colonnade l’influence prominente du jeu de l’anne 2017.

Attachez vos ceintures : la liste est longue, et non-exhaustive. Aprs son rveil, notre hrone/hros rcupre son pe pour se voir confier une mission : celle de retrouver les quatre divinits/Prodiges de ce monde et triompher de leurs preuves pour pouvoir se lancer l’assaut d’un volcan/chteau situ en plein milieu de ce dernier, menaant et rougeoyant. Pour ce faire, elle/il devra ainsi explorer librement un monde ouvert et organique, en s’aidant de son nouveau pouvoir : des ailes/Paravoile qui permettent de le surplomber, et de reprer distance les Cryptes de Tartare/sanctuaires Sheikah pour les marquer, et y triompher de courtes nigmes bases sur la physique et la dextrit afin de rcuprer un clair/emblme et ainsi augmenter progressivement sa barre de stamina, indispensable la course, mais surtout l’escalade de toutes les parois de cet univers, qui se dcouvre donc galement travers sa verticalit. En chemin, Fenyx/Link affrontera de nombreux ennemis en exploitant les lments du dcor environnant : roches, torches, et autres troncs, en alternant ces affrontements avec la rsolution de puzzles environnementaux prsents un peu partout, et que l’on dcouvre alatoirement au gr de son exploration.

Dans un cas comme dans l’autre, notre hrone/hros pourra compter sur les bracelets d’Hercules/les modules de la tablette Sheikah pour saisir et faire se lviter tous les objets sa disposition, ou s’aider d’un arc pour complter sa panoplie. L’univers color et un brin cartoonesque se veut organique, riche, et l’on y loote des ingrdients en coupant des arbres, en brisant des cristaux, le tout en avalant les distances sur le dos de sa monture, une fois cette dernire dompte. Nous pourrions dvelopper et multiplier les exemples durant des paragraphes entiers, mais vous l’aurez compris : Immortals Fenyx Rising est sans doute le premier vritable Breath of the Wild-like, et tant pis pour Genshin Impact.

Les combats finissent par manquer de varit sur la dure. Des dieux et des monstres

Heureusement, quelques lments viennent galement rappeler la parent de feu-Gods and Monsters, et du CV d’Ubisoft Montral, qui livrait en 2018 l’un des volets les plus denses de la srie Assassin’s Creed en piochant dans la mythologie grecque de bien nombreuses influences. Entre la grimpette destine surplomber les environs, rvler un bout de carte et dclencher un point de tlportation, sans parler de l’attaque discrte qui ne one-shote par forcment les ennemis, mais offre de bonnes raisons de tenter ds que possible l’approche furtive, par-derrire si possible, histoire de ne pas se faire reprer. La carte du monde porte elle aussi le sceau du gant franais, puisqu’avec un peu d’observation la premire personne, les marquages se multiplient, et l’on se retrouve ainsi bien vite face un dluge d’icnes mlangeant loot, dfis divers et varis, missions optionnelles et autres mystres percer qu’aucun Assassin digne de ce nom n’ignore.

Mais au-del de ce constat, force est de constater que ce mariage de raison fonctionne plutt bien : sans prtendre atteindre l’envergure de l’une ou l’autre de ses inspirations, Immortals Fenyx Rising trouve rapidement son point d’quilibre en proposant une aventure colore (parfois la limite de la saturation), relativement varie, et suffisamment accessible pour que bon nombre d’aventuriers y trouvent leur compte. Il faut dire que la difficult relativement modre le prdestine sans doute un public assez jeune, mais les cinq zones principales de cet univers mythico-cartoonesque se parcourent avec plaisir, ne serait-ce que pour profiter de ces teintes flamboyantes qui rappellent par moment les dlires colorimtriques les plus jusqu’au-boutistes de CSI Miami en profitant des mlodies videmment splendides de Gareth Coker, qui signe dcidment une belle anne musicale aprs son travail sur Ori and the Will of the Wisps, en dclinant un thme principal trs sympathique, et en usant avec justesse de choeurs divins, bien dans le ton. Sans se prendre la tte, Immortals Fenyx Rising offre une vision bon enfant de la mythologie grecque, ou les monstres ne font jamais trs peur, et o les dieux semblent bien loin de leurs portraits antiques, combien plus susceptibles.

Sur Switch, l’exploration ne profite pas de la mme plastique…La Guerre des consoles aura bien lieu

Peut-tre est-ce l que se situe d’ailleurs ce fameux point d’quilibre : dfaut d’tre novatrice ou de vritablement tenter quelque chose, l’aventure propose une formule qui fonctionne, entre exploration, narration, combats de-ci de-l, et nigmes plus ou moins russies, le tout dans un crin fort sympathique, qui profite d’une direction artistique singulire, souvent base sur des textures 2D pour mieux donner l’impression d’voluer dans un film d’animation pour enfants qui n’oublie pas d’en placer une de temps en temps pour les adultes de passage, l’image des nombreuses vocations des pratiques rsolument zoophiliques des deux grecs, selon ce vieux bourru de Zeus qui semble aussi port sur la bouteille que les terrestres humains. Mais pour profiter de cet aspect visuel relativement chatoyant, encore faut-il tre bien quip : parfaitement calibr sur PS5 et Xbox Series X, grce des temps de chargement quasi-inexistants ou une profondeur de champ vritablement apprciable et (surtout) un frame-rate 60 FPS intestable, la soupe vire progressivement la grimace alors que l’on tombe 30 FPS sur PS4/Pro ou Xbox One/X, avant de se ramasser comme Icare aprs un bain de soleil sur Switch, qui peine tenir la cadence, et laisse de ct bon nombre d’effets visuels, sans parler des textures mchamment aliases. Difficile de recommander cette dernire aprs avoir profit dans les meilleures conditions de l’espace et du “souffle de la nature” expriment sur les rcentes machines hors de prix.

 
 
 
 
 
 
 
Version PS5 : La DualSense semi-divine ?
 
 
 
 

Si Assassin’s Creed Valhalla se moquait perdument des nouvelles fonctionnalits haptiques de la DualSense, Ubisoft Qubec a pris le soin d’exprimenter, et propose donc sur PS5 quelques sensations supplmentaires. Ainsi, la recherche de points d’intrt s’accompagne d’une trs subtile vibration et de gchettes retour de force pour complter les indications visuelles, et le maniement de l’arc profite lui aussi de cette nouvelle technologie pour apporter un petit supplment d’me. Si l’on saluera videmment cet effort, Immortals Fenyx Rising atteste une nouvelle fois de la relative frilosit qui semble pour le moment caractriser la plupart des sorties tiers. Allez messieurs les dveloppeurs, encore un petit effort !



 
 
Sur PS4, la distance d’affichage moindre n’vite pas le poppingLe fil d’Ariane Carletti 

En revanche, certains couacs bien prsents sur toutes les versions ne sauraient se prmunir de l’excuse gnrationnelle pour plaider leur bonne foi : tous les joueurs savent quel point Aonuma et ses quipes en ont bav pour accoucher du monde organique et cohrent de Breath of the Wild, et il n’est finalement pas si tonnant que cela de constater qu’en la matire, Ubisoft Qubec a encore quelques progrs faire. En effet, l’aspect volontairement grossier de bon nombre de polygones qui constituent les lments de cet univers ne permet pas toujours une gestion fine des collisions, et si l’on reste heureusement loin de la foire gnralement constate la sortie de n’importe quel Assassin’s Creed qui se respecte, force est de constater quImmortals Fenyx Rising reste trs, trop permissif sur certains aspects pour ne pas lui reprocher.

L’histoire ne dit pas si la jeunesse relative d’un public plus crdule aura pes dans la balance, toujours est-il que le joueur un rien chevronn ou au moins curieux de l’outil pourra rapidement se permettre quelques fantaisies, surtout l’intrieur des cryptes et de leurs nigmes o les lments lvitent, et offrent bien trop de libert pour ne pas casser le game avec quelques doubles sauts et dploiements d’ailes bien sentis, qui permettent de passer travers bon nombre de textures. Il en va d’ailleurs de mme pour trouver certaines de ces cryptes, normalement inaccessibles sans certaines capacits particulires, mais un monde ouvert o les lments s’empilent, se combinent et s’agencent avec beaucoup de libert en laisse justement beaucoup, et l’on peut ainsi rapidement accder quelques preuves sans pour autant parvenir leur terme. Dommage, et parfois frustrant, surtout lorsqu’Immortals Fenyx Rising patauge dans sa gestion de l’escalade, et dcide parfois sans prvenir que la surface sur laquelle vous vous trouvez ne tolre plus l’escalade, et que c’est comme a.

Les nigmes des Cryptes sont nombreuses, mais aussi ingalement russies. Thse-vous !

Il en va parfois de mme pour les combats, sans doute un peu trop nombreux pour leur propre bien, tant les patterns se comptent pour chaque ennemi sur les doigts d’une main, et qu’ils finissent donc trs vite par se ressembler, et s’enchaner sans vritable gnie. Pour une fois, c’est bien l’hritage d’Assassin’s Creed qui prend le dessus, puisque les joueurs de Valhalla pourront ds la premire seconde se sentir comme la maison : esquive, parades, coups spciaux fonctionnent de manire similaire aux aventure d’Eivor, le combat arien en sus. A l’instar des affrontements terrestres, ils s’avrent au moins aussi brouillons, mme si la perspective de jouer avec ce nouvel axe offre quelques options supplmentaires.

Mais au final, les collisions font une fois encore des siennes, et le verrouillage de cible encore mal matris donne souvent l’impression de se retrouver au coeur d’une mle gauloise o l’on envoie valser un un les cratures du bestiaire de circonstance. Il ne faut pas en attendre plus des boss et autres animaux lgendaires dbusquer dans chaque zone, puisque leurs patterns se comptent eux aussi sur les doigts d’une main, et donnent trop souvent l’impression d’avoir faire face une IA trop mcanique pour opposer un vritable challenge. L’occasion sera donc trop belle de profiter des pouvoirs de Fenyx pour varier les enchanements, et ainsi profiter des nombreux boosts offensifs que l’on obtient suite la rsolution des nombreuses nigmes environnementales.

Il faut parfois se prendre le chou sur les nigmes environnementales.H-i-p-H-o-plite

Ubisoft Qubec a tout de mme eu la bonne ide de restreindre les armes et pices d’quipement pour ne pas trop s’parpiller. Il faut dire qu’Immortals Fenyx Rising offre bien assez de surprises lors des phases d’exploration pour ne pas avoir se prendre la tte sur le couple de lames manier : il faudra ainsi composer avec une pe pour le combat rapproch, une hache longue pour faire grimper plus vite la barre d’tourdissement, et un arc pour grer la distance. Si les variations sont bien au rendez-vous, chaque catgorie d’armes volue toutefois en groupe, en dpensant de prcieuses gemmes qui permettent aussi de favoriser la dfense via deux pices d’armure : si chaque glaive propose deux caractristiques propres, les dgts infligs seront les mmes pour l’ensemble de cette catgorie. Certains railleront peut-tre ce choix moins stratgique, qui semble pourtant bien raccord avec la tonalit de l’aventure, en plus de favoriser une certaine accessibilit. Mais heureusement que l’on peut visuellement substituer n’importe quelle pice d’armure pour une autre en conservant ses buffs, car certaines pices au design Fortnite-esque mettent clairement les deux pieds dans le mauvais got, et l’on se demande jusqu’o l’on pourra tolrer les liberts prises avec la mythologie qui semblait devoir rgir cet univers…

C’est que la brave Fenyx devra galement se proccuper de faire voluer sa jauge de stamina en venant bout des fameuses cryptes, mais galement de dbloquer puis dvelopper des capacits actives ou passives via de multiples gemmes fastidieusement looter, sans oublier la gestion des potions multiples (soin, boosts offensifs, dfensifs…) qui ncessite la rcolte d’autres items. Si le sentiment de monter en puissance est bien prsent, et que l’endurance permet comme dans Breath of the Wild d’atteindre des sommets autrement inaccessibles, les joueurs devront au final composer avec pas mal de paramtres qui obligent trop souvent revenir au sein de la Halle des Dieux, sorte de salle de sport mythologique o l’on s’entrane sous la pression d’Aphrodite, Ars et consorts.

Lire l’article original sur gameblog.fr


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *