Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Après Among Us et Fall Guys, vers un 2021 radieux pour les jeux multi en ligne ? – Actualités


Du fait de la pandémie, l’année 2020 fut un incroyable accélérateur pour le jeu vidéo. Nous avons ainsi été témoins de succès fous comme celui d’Animal Crossing : New Horizons ou du RPG free-to-play Genshin Impact. À l’instar de ce dernier, de nouveaux noms sont entrés dans le club très fermé des gros cartons annuels. Parmi eux : Fall Guys et Among Us, titres exclusivement multijoueurs. Si bien qu’une tendance semble s’être installée, et qui pourrait régner sur 2021.

D’après vous, quelle sortie de 2020 est devenue le jeu le plus populaire de tous les temps ? Plutôt Cyberpunk 2077, nouveau blockbuster des polonais de CD Projekt Red, ou peut-être The Last of Us Part II, récit déchirant et parfaitement maîtrisé du studio Naughty Dog ? Eh bien aucun des deux. Et la bonne réponse n’est même pas un triple-A. Celui que l’on désigne comme tel a été développé par une équipe de seulement trois personnes : c’est Among Us, sorte de Loups-Garous de Thiercelieux en ligne, devenu phénomène dans le monde du streaming et du jeu vidéo en général en 2020, alors que sa sortie remonte à 2018.

D’après l’organisme SuperData qui scrute les tendances de l’industrie, le titre a fédéré 500 millions d’utilisateurs actifs sur PC et mobile en novembre dernier, et pourrait donc prétendre au titre de “jeu le plus populaire de tous les temps en termes de joueurs mensuels” et “de loin”. Un chiffre sans doute plus important à l’heure actuelle, Among Us ayant rejoint le catalogue du Game Pass PC ainsi que celui de la Switch à la mi-décembre. Il arrivera courant 2021 sur Xbox Series et One.

Le jeu d’InnerSloth serait même parvenu à supplanter l’indéboulonnable Pokémon Go, dont la plus grosse audience connue remonte à mai 2018, où 147 millions de joueurs s’étaient réunis sur un mois pour capturer les monstres de poche. Dans un article de The Verge, Carter Rogers, analyste pour SuperData, explique que le jeu arrivé derrière Among Us rassemble quant à lui “seulement” 300 millions de personnes mensuelles. La question : Comment expliquer ce succès et pourra-t-il se répéter pour d’autres jeux en 2021 ?

“Merci” la pandémie

La pandémie mondiale est évidemment la première raison qui vient à l’esprit. Durant la quasi-totalité de l’année 2020, plusieurs pays ont opté pour un confinement, parfois national, comme en France, parfois selon les foyers à risque, comme aux Etats-Unis ou au Japon. Dans tous les cas, le constat est simple : des millions de personnes se sont retrouvées chez eux avec plus temps à dédier à des loisirs comme le jeu vidéo. En mai dernier, Nintendo estimait que les ventes de sa console hybride avaient grimpé de 24% face à l’an passé, ce qui a d’ailleurs occasionné des soucis d’approvisionnement. Surtout, le JV s’est révélé comme un formidable moyen de retrouver du lien social. La fréquentation de jeux multijoueurs en ligne sur le Game Pass de Microsoft aurait ainsi augmenté de 70% en mars 2020 par rapport au mois précédent.

Le Xbox Game Pass m’a redonné le goût du multijoueur – Le bilan de 87

C’est un fait, la pandémie a surboosté les résultats de l’industrie, que ce soit en termes de ventes, de joueurs, mais aussi pour tout ce qui concerne le streaming en direct. Entre mars et avril 2020, le nombre d’heures vues sur la plateforme Twitch aurait considérablement augmenté pour atteindre 1,645 milliards d’heures regardées chaque mois. Un résultat délirant qui s’explique bien sûr par la hausse des personnes devant leur écran, mais aussi par l’arrivée de millions de nouveaux streamers dans le même temps.

Un boom du streaming auquel Among Us n’est pas étranger. C’est grâce à Twitch que le titre multijoueur a tant bien que mal connu le succès, lorsque de très gros streamers (notamment Sodapoppin et xQC, qui rassemblent des millions d’abonnés, pour le monde anglophone) s’y sont intéressés. Avant 2020, le jeu ne dépassait pas le millier de joueurs simultanés. Et récemment encore, Among Us fut le théâtre d’un stream record, où la démocrate américaine Alexandria Ocasio-Cortez a réuni 439.000 spectateurs en même temps (200.000 de plus si l’on compte les streams des autres membres de la partie, eux aussi très connus). L’objectif : promouvoir le droit de vote aux Etats-Unis, alors que le pays s’apprêtait à désigner son nouveau président.

Marketing sauce streaming

Le streaming a sans doute précipité le merveilleux destin d’Among Us (le succès du jeu venait par à-coups en 2018 et 2019 selon ses développeurs). Le média Vice avance de son côté que les raisons de cette histoire boostée au COVID-19 se cachent dans la nature même du titre, sorte de retranscription de l’année 2020 sous forme de jeu vidéo. Une vision des choses complétée dans les colonnes du Guardian : “Ce que Among Us comprend (…) c’est que nous avons besoin de drame et de protester dans nos vies sociales”.

Je pense que le climat actuel, avec la distanciation sociale, amplifie le potentiel déjà présent (dans Among Us, ndlr) – Marcus Bromander, artiste et game designer sur Among Us, chez Kotaku

S’il existe autant d’interprétations du succès d’Among Us que de chances d’incarner un membre d’équipage dans une partie (ça veut dire beaucoup), cette histoire met à nouveau en évidence une chose : l’incroyable impact des streamers sur la popularité d’un titre, confinement ou pas confinement. On se souvient par exemple du démarrage tonitruant d’Apex Legends, qui est parvenu à fédérer 25 millions de joueurs une petite semaine après sa sortie en février 2019. Le tout grâce à une stratégie centrée sur Twitch, dont le coup d’envoi fut entre autres lancé par les parties de Tyler “Ninja” Blevins, joueur superstar de Fortnite. L’homme aurait reçu un million de dollars de la part de l’éditeur Electronic Arts pour s’adonner au titre.

Apex Legends : les 6 raisons de son succès en vidéo

Et quel autre battle royale s’est récemment taillé une place de choix notamment grâce à Twitch ? Oui, c’est Fall Guys, le jeu inspiré de Takeshi’s Castle des britanniques de Mediatonic. “Notamment” car le titre était disponible gratuitement pour les abonnés PS Plus dès son lancement et pendant un mois. Un sacré coup de pouce qui lui a permis de devenir le jeu le plus téléchargé de tous les temps sur l’offre par abonnement de PlayStation. La stratégie avait déjà fait des merveilles avec le bien connu Rocket League.

Et contrairement à Among Us, dont le succès relève quand même d’un gros coup de bol (“nous sommes vraiment mauvais en marketing” expliquait Marcus Bromander d’InnerSloth dans un article de Kotaku), Mediatonic a bien préparé le terrain. Le journaliste Jason Schreier rapporte ainsi chez Bloomberg que la firme a signé des partenariats avec environ 3.500 streamers pour Fall Guys, soit un potentiel de 250 millions de spectateurs parmi les fans et abonnés. À noter aussi l’efficacité du community manager du titre sur Twitter, qui a rassemblé 1 million d’abonnés en seulement six mois grâce à des posts décalés, souvent drôles.

Pouvoir du mobile et du free-to-play

Mais il ne vous aura pas échappé que l’on entend dorénavant moins parler de Fall Guys que d’Among Us, Mediatonic ayant accouché d’une Saison 2 maigrichonne en contenu, même si la troisième s’est montrée plus généreuse. Oui, le titre d’InnerSloth n’est pas non plus un exemple dans ce domaine (la première carte inédite depuis son explosion médiatique arrivera début 2021), mais Among Us est beaucoup moins tributaire de grosses mises à jour que Fall Guys, ce dernier puisant sa force dans ses niveaux et son gameplay, alors que l’autre fait des merveilles grâce aux situations directement créées par les joueurs.

Quoi qu’il en soit, le succès d’Among Us démontre également la manière dont le mobile et le modèle free-to-play peuvent décupler le potentiel d’un titre. Ainsi, SuperData rapporte que “64 % des recettes d’août à novembre (sur Among Us, ndlr) ont été engendrées par les utilisateurs PC, qui ne représentent que 3 % des joueurs”. Et d’après l’organisme Sensor Tower, la version mobile du titre d’InnerSloth, gratuite sur iOS et Android, a récemment dépassé les 217 millions de téléchargements. Pour assurer ses recettes, InnerSloth peut aussi compter sur ses micro-transactions, qui permettent d’acheter des éléments cosmétiques dans Among Us.

Among Us : D’où sort le succès surprise de la rentrée ?

Le cocktail mobile / free-to-play a fait d’autres heureux en 2020, comme Activision et sa licence Call of Duty, qui cartonne notamment grâce au battle royale Warzone et COD : Mobile, deux jeux gratuits qui font office de porte d’entrée pour les nouveaux venus. Et comment ne pas évoquer l’autre très grosse surprise de l’année : Genshin Impact, RPG chinois à la sauce gacha qui a rapporté des centaines de millions, étant à la fois disponible gratuitement sur PC, PS4, Switch, iOS et Android. Des réussites que la pandémie semble avoir amplifié. Au final, outre la crise sanitaire mondialisée, les succès comme Fall Guys ou Among Us démontrent surtout l’efficacité de certaines stratégies (relais des streamers, version mobile, free-to-play) qui peuvent totalement changer le destin de jeux. Sans oublier le plus important : être un bon jeu, mais aussi un jeu qui se démarque.

Lire l’article original sur jeuxvideo.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *