Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

les auteurs du leak ont été identifiés par Sony, une enquête


Il était environ 22h en France le dimanche 26 avril 2020 quand le jeu The Last of Us Part 2 a été à nouveau été victime d’une fuite concernent son intrigue. Mais contrairement aux leaks précédents qui se contentaient de balancer les informations sur le scénario en bullet points, cette fois-ci, ce sont des séquences entières de jeu en vidéos qui se sont retrouvés sur Internet, sur YouTube, mais aussi dans les forums de 4Chan et de Reddit. Rapidement, l’information comme quoi il s’agirait d’un employé de Naught Dog (lésé par la culture du crunch et des soucis internes) qui aurait décidé de se venger a circulé dans la foulée. Sur les réseaux sociaux, l’image du studio californien et de l’un de ses pontes, Neil Druckmann, a été écornée, au point de faire passer le studio et le game designer pour les salopards de service.

Pas plus tard que ce matin, le journaliste Jason Shreier (ex Kotaku et désormais chez Bloomberg News) a laissé entendre, après avoir discuté avec de nombreux développeurs travaillant chez Naughty Dog, que la piste de l’employé mécontent n’était sans doute pas la bonne. Et ce dernier a encore visé juste puisque depuis quelques minutes, le site GameIndustry.biz vient d’avoir l’information de la part de Sony Interactive Entertainment qu’il ne s’agit en aucun cas d’un membre interne de Naughty Dog, et encore moins de chez Sony. L’éditeur japonais aurait même d’ores et déjà identifié les auteurs (ils sont plusieurs visiblement) et qu’une enquête est actuellement en cours. Bien entendu, à ce stade, Sony n’a pas souhaité en dire davantage, mais une chose est sûre, un tel leak risque de laisser des traces quoiqu’il arrive.

This Reddit post is going viral, but it’s completely fake. (“Hundreds of furloughed employees”???) In fact, folks I’ve talked to at Naughty Dog believe that the leaker wasn’t actually an employee, though I haven’t seen any proof yet. Still poking around… https://t.co/IsTD4UCeS5

— Jason Schreier (@jasonschreier) 30 avril 2020

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les fans à exiger de la part des détracteurs des excuses publiques pour avoir sali l’aura du studio qui ne méritait pas de se faire lyncher sur la place publique. Pour d’autres, il s’agit simplement d’une manoeuvre de la part de Sony et de Naughty Dog d’étouffer une affaire qui commence à devenir nauséabonde.


Lire l’article original sur jeuxactu.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *