Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Sony visé par une class-action pour sa PS5, la justice saisie


Il y a un peu moins d’une semaine, on se posait la question de savoir si la PS5 n’était pas en train de prendre la direction de la Nintendo Switch et de son fameux Joy-Con Drift ? Et bien, après que de nombreux problèmes aient été pointé du doigts par un certain nombre d’utilisateurs, une première class-action vient d’être lancée (le 12 février 2021 très précisément) aux Etats-Unis par le cabinet Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith (CSK&D). Il s’agit ni plus ni moins que du même cabinet qui avait porté en justice l’affaire du Joy-Con Drift il y a quelques années, et qui reproche à Sony de “pratiques commerciales injustes, trompeuses et/ou frauduleuses”, tout en précisant que la DualSense est un appareil défectueux. C’est Lmarc Turner, un habitant en Virginie, qui est considéré comme étant le plaignant principal et qui accuse Sony d’être au courant de l’existence du problème puisque d’autres plaintes ont d’ores et déjà été déposées en ligne, mais que des rapports avant la sortie de la PS5 avaient signalé le même problème de défaut. On rappelle que ce souci technique, appelé “Drift”, provoque le déplacement d’un personnage à l’écran sans que la manette soit sollicitée. Un souci technique qui provient généralement du stick analogique gauche, sans aucune solution qui puisse exister pour réparer l’erreur.

Pour le moment, Sony propose deux solutions aux consommateurs que ces derniers jugent insuffisantes :  contacter le SAV de PlayStation ou renvoyer directement la manette pour réparation aux frais du plaignant. Il est également pointé du doigt que Sony ne fait rien pour étendre la garantie ou de penser à compenser les clients qui sont obligés de payer de leur poche le renvoi du matériel au service de réparation. C’est l’une des raisons pour laquelle Lmarc Turner réclame des dommages et intérêts pour le préjudice subi ainsi qu’une injonction publique contre Sony. Du coup, d’autres plaignants se sont joints au mouvemet opérés par Lmarc Turner, et l’on observe déjà une centaine de personnes ayant contacté le cabinet Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith à la suite de l’ouverture de l’enquête. Le recours collectif est donc bel et bien lancé et Sony va donc se retrouver devant les tribunaux, à l’instar de Nintendo avec son Joy-Con Drift.


Lire l’article original sur jeuxactu.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *