Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Street Fighter, Smash Bros, Lethal League Blaze… : 10 jeux de combat incontournables !


Alors que Guilty Gear Strive vient d’être repoussé, il convient de faire un point sur les jeux de combat disponibles à l’heure actuelle. L’offre est pléthorique et un investissement conséquent de temps est généralement requis pour pleinement apprécier un jeu de baston. Nous vous avons donc regroupé 10 des jeux les plus recommandables à l’heure actuelle tout en précisant leurs qualités, leurs défauts et le public auquel il s’adresse. Nouez votre bandeau autour de votre tête, étirez-vous les doigts et apprêtez-vous à faire parler les quarts de cercle, car ça va cogner.

DISCLAIMER

Cette liste n’est pas un Top. Il n’est pas question ici d’élire le meilleur jeu de combat de tous les temps, mais de proposer des titres pertinents à l’heure actuelle. Nous recommandons donc principalement des jeux disposant d’un mode online et d’une base de joueur active.

Street Fighter V : Champion Edition

Si sa version vanilla a laissé un gout amer à un bon paquet d’acheteurs à cause de son contenu chiche et son modèle économique discutable, ce serait faire preuve d’une extrême mauvaise foi de ne pas admettre que Street Fighter V n’a fait que s’améliorer avec le temps. Nous ne recommandons pas nécessairement sa version classique qui verrouille encore une bonne partie de son contenu, mais la Champion Edition désormais disponible à 29,99 est une excellente affaire. Un grand nombre de personnages est présent, les stages sont variés, le cross-play entre PlayStation 4 et PC est activable à loisir, le sound design est exceptionnel, chaque combattant dispose de stratégies variées grâce aux systèmes de V-Skill et de V-Trigger… Il y a de quoi faire. Et si certains peuvent lui reprocher des mécaniques de jeu qui favorisent trop l’agression, Street V n’en reste pas moins un jeu de combat de choix. Les récentes améliorations sur son netcode rendent les parties en ligne bien plus agréables. Il est désormais très rare de rencontrer un adversaire se téléportant d’un bout à l’autre de l’écran tandis qu’il ne faut pas attendre plus d’une minute pour trouver un match. Bref, impossible de ne pas recommander Street Fighter V qui a fait du chemin depuis sa sortie et qui n’a jamais été aussi bon.

Tekken 7

Ce septième épisode est un aboutissement de la formule Tekken. En plus de rajouter des mécaniques favorisant le grand spectacle, comme le système de Rage et des ralentis impressionnants lorsque les personnages ont peu de PV, cet opus trouve un très bel équilibre. Le juggle, le fait de maintenir se adversaire au-dessus du sol, est bien dosé tandis que les jeux de jambes et les mouvements tridimensionnels n’ont jamais été aussi déterminants. Doté d’un netcode très efficace et d’une pléthore de personnages charismatiques, Tekken 7 offre une expérience extrêmement solide, quel que soit le niveau de jeu des joueurs. Sa base extrêmement bien installée de compétiteurs rend le matchmaking rapide et précis. Il est donc aisé de trouver des joueurs de son niveau. Un mode histoire est présent, il est possible de s’entrainer à la punition grâce à un outil très bien pensé tandis qu’il est agréable de grimper les classements tout en progressant. Fort de mécaniques solides et d’un contenu qui l’est tout autant, Tekken 7 est à n’en pas douter un des jeux de combat de la génération.

Mortal Kombat 11 Ultimate

Revenu dans une version Komplete, Mortal Kombat 11 est au top de sa forme. Accessible, jouissif, violent, il peut compter sur un excellent mode Story et son casting de qualité pour divertir un long moment le joueur en manque de castagne. On peut rajouter à cela un online solide et des guests de qualité. Là où les joueurs de Smash Bros. s’extasie à l’arrivée d’un personnage de Final Fantasy, les adeptes de Mortal Kombat voient débarquer de vieux briscards comme Rambo ou le Terminator en DLC. Difficile de bouder son plaisir lorsqu’on peut voir Schwarzy et Stallone se mettre de grosses mandales. Pas besoin de repasser à la caisse pour s’amuser cela dit vu la tonne de contenu disponible de base dans cet excellent jeu de combat.

Super Smash Bros. Ultimate

On ne présente plus Super Smash Bros. Ultimate, véritable hit de la Switch. S’il est un excellent party game, il est également tout à fait possible d’y jouer de manière compétitive. Il est donc un jeu très modulable qui peut s’adapter à l’envie. Simple en apparence, le système de combat basé sur l’éjection permet des joutes nerveuses et des affrontements bien plus techniques qu’il n’y parait. On regrette malheureusement un online de mauvaise qualité qui impose une latence très conséquente aux joueurs au point que l’on a presque l’impression de jouer à un autre jeu. En local en revanche, Ultimate a une pelletée de contenu à offrir. Son mode Esprits est gigantesque, le roster est tout simplement énorme, les stages innombrables et les objets ne cessent de créer des situations variées. En termes de contenu, Super Smash Bros. Ultimate est probablement un des jeux de combat les plus généreux du marché. N’oublions évidemment pas que le tout baigne dans l’univers Nintendo et que les personnages présents sont tous plus charismatiques les uns que les autres. De nombreux guests font leur apparition et il est donc possible de faire s’affronter Cloud et Sephiroth par exemple. D’innombrables musiques issues des plus grandes licences du jeu vidéo sont présentes et parfois réorchestrées pour l’occasion. Rien que pour sa banque musicale, Super Smash Bros. Ultimate vaut son prix.

Skullgirls 2nd Encore

Vendu à petit prix et bénéficiant d’une direction artistique soignée, Skullgirls est un petit bijou issu de la scène indépendante. Son netcode est excellent, ses personnages disposent de capacités variées et de personnalités marquées, le tout se prend aisément en main tout en proposant une réelle profondeur de jeu. S’il n’est pas le titre au contenu le plus fourni, avec ses 14 personnages jouables, il n’en est pas moins très bien conçu. On le recommandera avant tout à ceux qui apprécient montrer leur maitrise des combos, car ils sont ici primordiaux. À l’instar de Dragon Ball Fighterz, nous avons ici affaire à un jeu en équipe ou 2 équipes pouvant aller jusqu’à 3 combattants s’opposent. Faire intervenir ses alliés au bon moment est ici primordial et impacte directement les combinaisons. Ah, et on vous a dit qu’il était superbe ? Skullgirls n’est pas tout jeune mais sa patte artistique fonctionne toujours aussi bien.

Lethal League Blaze

Lethal League Blaze est un titre particulier, ici il n’est pas question de frapper directement son adversaire, mais de lui renvoyer une balle qui ricoche dans tout le stage. Plus les joueurs la frappent, plus cette balle prend de la vitesse. Si ce concept est simple, maitriser les systèmes de jeux et appréhender les timings pour renvoyer le projectile est bien plus ardu qu’il n’y parait. Relativement aisé à appréhender, Lethal League Blaze se dévoile à mesure que l’on y joue pour faire preuve d’une profondeur de jeu insoupçonnée. On le rangera aisément aux côtés des Windjammers et autres Mario Tennis dans la catégorie : « Jeu de sport qui se révèle plus tenir du jeu de combat ». Le tout baigne dans un cel-shading et une ambiance hip-hop qui n’est pas sans rappeler Jet Set Radio Future.

Dragon Ball FighterZ

Il ne faut pas plus de quelques instants pour percevoir tout l’attrait de Dragon Ball FighterZ, sa reproduction fidèle de l’univers du monument du Shonen est simplement hallucinante. Sublime, dynamique et remplit à craquer de références à l’anime, DBFZ fait honneur à la licence. Grâce à des systèmes d’autocombos, il parvient à trouver un compromis très plaisant entre accessibilité et profondeur de jeu. Attention cependant, on ne le recommandera pas aux allergiques aux combos à rallonge, car ils sont au cœur du jeu. Ainsi il conviendra de faire un tour dans la salle de l’esprit et du temps pour travailler ses enchainements. Dans le cas contraire, le débutant risque fort de passer plus de temps à regarder son adversaire le pulvériser qu’à jouer. Très plaisant en local, Dragon Ball FighterZ pêche tout de même un peu sur son pan online. Une latence se fait parfois sentir, tandis que trouver un match contre un joueur de son niveau peut prendre du temps. Cependant entre amis et vissé dans un canapé, ce jeu inspiré de l’univers de Toriyama brille de mille feux tandis que dans un salon en ligne, face à un joueur disposant d’une bonne connexion, les joutes sont tout à fait plaisantes. De plus, les nouveaux personnages ajoutés en DLC au fil des mises à jours sont très bien intégrés au roster.

Samurai Shodown 2019

S’il n’est pas recommandable à tous les profils de joueurs, Samurai Shodown a énormément de qualités à faire valoir. Premièrement chaque héros ne dispose que d’assez peu de coups, ainsi, sur le fond c’est un jeu plutôt accessible. Néanmoins il requiert des joueurs de placer leurs attaques au bon moment et à la bonne distance. Un joueur qui enchaine les pifs se fera sévèrement punir, car les contre-attaques sont extrêmement violentes. Samurai Shodown est un jeu violent où chaque assaut est dévastateur, il n’est ainsi pas rare de perdre près de la moitié de sa barre de vie en un seul coup. Le sentiment de prendre part à des duels au sabre à l’issue incertaine est constant et il convient donc aux joueurs patients et aux nerfs d’acier. Se reposant plus sur le mindgame et les réflexes que sur l’exécution, il est agréable à jouer sur tous les supports. Même en portable sur la switch, on ne se sent pas limité par les contrôleurs. Bref, un immanquable pour qui veut trancher dans le vif. On regrettera simplement un contenu solo franchement chiche.

SoulCalibur VI

Dans la droite lignée des précédents, cet opus de Soul Calibur introduit un système de Chifumi intéressant lorsque certaines attaques s’entrechoquent. Dans ce jeu en 3D, les déplacements sont rois et il faut donc appâter l’adversaire pour le contre-attaquer. Les combats à l’arme blanche sont très prenants et offrent une très bonne profondeur de jeu. On note également l’apparition de guests de qualité. En effet ce sont Géralt de Riv et 2B de Nier Automata qui sont disponibles en jeu. On regrettera seulement une technique en deçà des standards actuels et un effet de flou pas toujours très agréable sur les différents terrains. Un peu bavard en solo, il récompense néanmoins les plus patients en leur offrant une pléthore de contenu solo.

The King of Fighters XIII

Nous trichons quelque peu en vous proposant un titre datant d’il y a quelques années. S’il n’est pas tout jeune, KOF XIII n’a pas pris une ride. Ses systèmes de jeu sont toujours aussi solides tandis qu’il offre un contenu conséquent. De nombreux personnages peuvent composer votre équipe de trois pour affronter d’autres joueurs. Il est également réputé pour proposer des défis de combo particulièrement retors. La raison principale qui nous pousse à mettre cet épisode dans cette liste est simple : On ne fait plus de jeux comme celui-ci. Son pixel-art est d’une finesse inégalée, la licence King of Fighters s’est depuis dirigée vers la 3D, car les couts de production sont bien plus faibles. KOF XIII, c’est un excellent jeu de combat qui offre des affrontements techniques, mais c’est aussi une compagnie au sommet de son art qui offre l’un des titres les plus sublimes de sa génération. Rien que pour son esthétique inégalée et incomparable, KOF XIII mérite sa place dans votre ludothèque.

… Et les autres

S’il vous prend l’envie de découvrir quelques pépites plus anciennes on ne peut que vous recommander des titres comme Garou : Mark of the Wolves, un des plus grand 2D fighters de SNK, la Street Fighter 30th Anniversary Collection qui permet notamment de toucher à l’excellentissime Street Fighter III 3rd Strike et les pléthores de jeux Neo Géo portés sur nos machines. Les derniers Guilty Gear valent également le détour et sauront vous combler en attendant le prochain épisode. Windjammers est également une excellente option pour vous préparer à sa suite qui ne devrait plus se faire désirer trop longtemps. Toujours est-il que cette liste vous promet de nombreuses heures de gnons et d’amusement.

Lire l’article original sur jeuxvideo.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *