Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Assassin’s Creed Valhalla : 10 jeux à faire si vous avez aimé le jeu d’Ubisoft


Alors que les premières rumeurs sur le prochain Assassin’s Creed commencent à frémir sur la toile mondiale, beaucoup n’ont pas oublié les aventures d’Eivor. Héros/Héroïne d’[id:1218478 Assassin’s Creed Valhalla

THE WITCHER III

Difficile de ne pas parler de The Witcher 3 en faisant référence à Assassin’s Creed Valhalla. Certes, l’univers est différent et le gameplay a une approche RPG plus poussée que le jeu d’Ubi mais l’œuvre de CD Projekt a des atouts qui devraient ravir les nostalgiques d’Eivor. Gerald, le Sorceleur (un tueur de monstres dont le corps a subi des mutations qui lui confèrent des pouvoirs extraordinaires) que l’on incarne, se retrouve au cœur d’un scénario haletant teinté de magie, de légendes et d’évènements fantastiques. L’une des grandes forces de The Witcher III, au-delà de ses graphismes somptueux, provient de la liberté qu’il laisse au joueur. Ce dernier a tout le loisir de suivre la quête principale, s’adonner à des quêtes secondaires (formidablement écrites) ou se divertir avec les différentes activités proposées. Un voyage inoubliable !

Vous aimerez également :

Lire le test de The Witcher III

VIKING : BATTLE FOR ASGARD

Forcément, avec un nom pareil, difficile de ne pas faire le lien avec Assassin’s Creed Valhalla. Viking : Battle for Asgard, vous l’aurez compris, s’intéresse directement à la mythologie nordique et ce peuple mystérieux fascinant. Signé par le studio The Creative Assembly, ce jeu d’action est une sorte de God of War en mode Dynasty Warriors. Comprenez par-là que les batailles mettent en scène des armées entières et que le joueur doit, au gré de l’aventure, sauver les hommes qui viendront renforcer son clan. Dans Viking : Battle for Asgard, on campe le rôle de Skarin, « l’homme de main » de Freya, qui doit stopper par tous les moyens la déesse Hel. Un hack’n slash plutôt sympathique qui exploite avec passion la mythologie des pays scandinaves. À découvrir.

Vous aimerez également :

Lire le test de Viking : Battle for Asgard

GOD OF WAR

Pour les amatrices et amateurs de mythologie nordique, God of War est une ode à la découverte. Dans cette aventure portée par des acteurs exceptionnels, Kratos et son fils rencontrent des Dieux (Baldur, Freya, Thor, Mimir…) qui font écho à Assassin’s Creed Valhalla. D’une beauté à couper de souffle, le jeu de Santa Monica est une plongée inoubliable dans les contes et légendes d’Europe du Nord et chaque évènement s’imprègne des mythologies scandinaves. Impossible de ne pas rester ébahi par Jörmungand, ce gigantesque serpent de mer engloutissant les navires en perdition (et qui apparaît d’ailleurs dans la saison 6 de Vikings). En termes de gameplay dur, God of War est un jeu plus « brutal » et coopératif qu’Assassin’s Creed Valhalla mais il apparaît clairement comme une alternative plus qu’indispensable si vous avez aimé le titre d’Ubi Montréal.

Vous aimerez également :

Lire le test de God of War

NORTHGARD

Avec Northgard, on change totalement de gameplay (puisqu’il s’agit d’un RTS) mais on reste dans l’univers des mythes et légendes nordiques. Dans ce titre développé par Shiro Games, le joueur a pour mission de faire prospérer sa faction (parmi les onze disponibles) en développant son village et menant à bien ses conquêtes. Ce qui est accrocheur dans Northgard, c’est que l’on revit les modes de vie des Vikings, à savoir leur soif d’exploration, de conquête et de combats. C’était aussi un peuple extrêmement innovant et on retrouve cette notion dans ce jeu de stratégie qui oblige le joueur à gérer chacune de ses unités (fermier, guerrier, sage, navigateur…). Il en va de même pour tout qui touche au commerce. Une œuvre agréable, à l’univers attachant.

Vous aimerez également :

Lire le test de Northgard

ASSASSIN’S CREED ODYSSEY

Impossible de ne pas relier Assassin’s Creed Valhalla avec d’autres épisodes de la franchise d’Ubisoft. On aurait ainsi pu mettre en avant Black Flag qui introduit les batailles navales mais on a préféré miser sur l’une des derniers aventures de la licence, Odyssey. Par ses mécanismes et son univers inspiré de la Grèce antique, cette superbe épopée instaure une approche RPG plus poussée et offre un monde ouvert à tomber à la renverse. Se déroulant en 431 avant Jésus-Christ, durant la guerre du Péloponnèse, Assassin’s Creed Odyssey met en scène, au choix, Kassandra ou Alexios. On y rencontre de nombreuses figures historiques (Périclès, Hippocrate, Hérodote…) et l’aventure – qui propose de somptueuses batailles navales – s’étend sur des dizaines et des dizaines d’heures de jeu. Prenant et immersif comme rarement, voilà un épisode à faire absolument si vous avez aimé Valhalla.

Vous aimerez également :

Lire le test d’Assassin’s Creed Odyssey

SKYRIM

Grand classique du jeu vidéo, Skyrim est une œuvre majeure que tous les aventuriers en herbe se doivent de vivre au moins une fois. Fort de ses nombreuses extensions scénaristiques et d’un monde immersif gigantesque, le titre de Bethesda n’en finit plus de faire des émules. À l’image d’Assassin’s Creed Valhalla, il s’imprègne de différentes thématiques à la fois historiques, médiévales ou encore fantastiques et laisse une grande liberté au joueur. Libre à ce dernier de suivre la quête principale ou de se promener dans des contrées inattendues pour découvrir des histoires annexes. Qu’il s’agisse de ses magnifiques paysages ou ses donjons hostiles, Skyrim est un appel à la découverte et à l’exploration.

Vous aimerez également :

Lire le test de Skyrim

ASSASSIN’S CREED ORIGINS

Bien que l’univers soit éloigné de celui d’Eivor, il apparaît indispensable de citer Assassin’s Creed Origins car c’est indéniablement ce dernier, paru en 2017, qui a dessiné les contours modernes de la franchise. Dans Origins, le joueur incarne Bayek, un homme vivant au cœur de l’Égypte du temps de Ptolémée XIII. Durant cette aventure, se déroulant en 49 avant Jésus-Christ, le Medjaÿ de Siwa étanche sa soif de vengeance en parcourant les contrées égyptiennes et en rencontrant des personnages aussi mythiques sur César ou la Reine Cléopâtre. Avec son gameplay teinté de mécaniques RPG et ses innovations diverses – notamment l’aigle Senu – Origins est l’un des épisodes fondateurs de la licence et l’un de ceux qui, par son modernisme, se rapproche le plus de Valhalla.

Vous aimerez également :

Lire le test d’Assassin’s Creed Origins

HELLBLADE

Alors que le second épisode est en développement, Hellblade reste l’une des aventures marquantes de l’année 2017. Bien plus sombre et psychologique qu’Assassin’s Creed Valhalla, l’œuvre de Ninja Theory s’imprègne des légendes nordiques et amène le joueur face à des émotions qui peuvent perturber. L’histoire relate les pérégrinations dérangées de Senua, une guerrière picte, qui s’est jurée de traverser les terres interdites du Royaume de Hel pour ramener son amant à la vie. Le récit est dur, poignant, viscéral mais il fait écho aux récits racontés par celles et ceux qui ont croisé, un jour, la route des Vikings. Si Hellblade dérange, c’est avant tout pour sa thématique liée à la psychose et aux troubles mentaux. Le jeu exploite ainsi le principe des hallucinations (un peu comme dans Eternal Darkness mais à une échelle supérieure) et interroge continuellement le joueur.

Vous aimerez également :

Lire le test de Hellblade

THE BANNER SAGA

Quand on pense à jeu vidéo et mythologie nordique, on pense également à The Banner Saga. Ce tactical-RPG du studio Stoic prend place dans un monde imaginaire inspiré du peuple viking et des légendes scandinaves. Mêlant histoire et fantastique, cet ersatz des Final Fantasy Tactics ou encore Fire Emblem vous fera fondre si vous accrochez aux aventures nordiques. Depuis sa sortie en 2013, The Banner Saga a connu deux suites mais on ne saurait que trop vous conseiller de faire chaque volet dans l’ordre, dans la mesure où chacun d’entre eux suit les évènements de son prédécesseur. D’une beauté hypnotique avec ses personnages charismatiques et ses décors inspirés, voilà une œuvre intelligente qui mérite d’être découverte si vous avez apprécié les thématiques de Valhalla.

Vous aimerez également :

Lire le test de The Banner Saga

GHOST OF TSUSHIMA

Par sa portée historique et sa fabuleuse réalisation, Ghost of Tsushima est l’une des exclusivités majeures de la galaxie PlayStation ces dernières années. Dans un Japon féodal, durant l’époque de Kamakura, le joueur campe Jin Sakai, un samouraï qui se retrouve au cœur de l’invasion mongole (par Kubilaï Khan – petit fils du grand Gengis Khan) sur l’île de Tsushima. Si les développeurs de Sucker Punch ont pris quelques libertés, l’œuvre est si bien calibrée qu’on a véritablement l’impression d’évoluer en plein Japon de 1274, que ce soit à cheval ou à pied. Si vous avez craqué pour l’immersion offerte par Assassin’s Creed Valhalla, il y a de fortes chances pour qu’il en soit de même avec cette aventure épique, puisant dans les ficelles du genre (exploration, combats, crafting…), avec une forte propension à l’infiltration. Le jeu a eu une telle résonnance au Japon que Nate Fox et Jason Connell, les réalisateurs, viennent d’être élus ambassadeurs touristiques permanents par le maire de Tsushima, Hiroki Hitakatsu. Les responsables locaux ont ainsi l’intention d’inviter toute l’équipe, dès que la situation sanitaire sera au beau fixe, à découvrir l’île. Vous l’aurez compris, si vous aimez l’histoire et les grandes aventures à la Assassin’s Creed Valhalla, ne passez pas à côté de ce chef d’œuvre !

Vous aimerez également :

Lire le test de Ghost of Tsushima

Lire l’article original sur jeuxvideo.com


Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *