Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Marvel’s Avengers : Square Enix admet à demi-mot son échec, mais tient au modèle du jeu-service

Marvel's Avengers : Square Enix admet à demi-mot son échec, mais tient au modèle du jeu-service - Actualités des Jeux Videos

À l’automne dernier, l’éditeur Square Enix se lançait comme tant d’autres dans une vaste course à l’échalotte qui consiste à décliner les licences Marvel en jeu vidéo avec un certain Marvel’s Avengers, et le succès modéré qu’on lui connaît. Délaissant capes et tenues moulantes pour un bon vieux tableur Excel, l’éditeur calcule aujourd’hui le meilleur moyen d’enfoncer une porte grande ouverte.

Voilà maintenant plus d’un an que Marvel’s Avengers tente vainement de vider les poches des joueurs peu regardants sur leurs dépenses, grâce un jeu-service que même notre Romain national n’estimait “pas si super que ça”. Quelques semaines seulement après son lancement, les joueurs désertaient les serveurs d’un jeu qui n’avait alors pas amorti ses coûts de développement, et ce malgré des signes encourageants lors des premières phases de bêta.

Ça va mieux en le disant

Alors que Marvel’s Avengers passait rapidement (et symboliquement) sous la barre des 1000 joueurs simultanés sur PC, les développeurs de Cristal Dynamics tentait de sauver les meubles en promettant correctifs, améliorations et mises à jour en tous genres, sans préciser si l’arrivée des points d’expérience payants tout juste retirés du jeu faisaient ou non partie de l’équation.

Maintenant que Square Enix semble avoir coché une à une toutes les cases du grand bingo de ce qu’il ne fallait pas faire pour obtenir un succès critique et commercial, l’heure du bilan a sonné, et c’est le président de l’éditeur Yosuke Matsuda en personne qui se charge d’enfoncer une porte pourtant grande ouverte.

Actionnaires, assemble !

Lors d’une conférence destinée à informer les actionnaires de l’entreprise, l’intéressé a en effet reconnu que Marvel’s Avengers avait réalisé des “performances décevantes”, et que Square Enix “tirerait les leçons” de cet échec qui ne dit qu’à moitié son nom. Matsuda a également admis que confier le développement d’un titre service multijoueur axé sur le jeu en ligne à Cristal Dynamics, qui se concentrait depuis plus d’une décennie sur les aventures solo de Lara Croft, n’était sans doute pas la plus lumineuse des idées.

“C’est pas moi, c’est Loki”

Pourtant, le président a tenu à relativiser les décisions prise en haut lieu, en jouant avec habileté un célèbre joker :

Lors de la phase finale du développement, nous avons dû faire face à un certain nombre de difficultés inattendues, notamment la nécessité de basculer en télétravail en raison de la pandémie.

Néanmoins, le modèle du jeu-service a mis en évidence des problèmes auxquels nous serons susceptible de faire face lors de futurs projets, notamment en optant pour des choix de design qui correspondent aux préférences de nos équipes de développement. Nous sommes persuadés que le modèle du jeu-service prendra de plus en plus d’importance, et il nous faudra tenir compte de cette tendance dans nos futures productions.

Yosuke Matsuda CEO de Square Enix. | Credit image : Dean Takahashi

Et voilà comment ne pas remettre en cause un modèle économique auquel beaucoup attribuent pourtant l’échec de Marvel’s Avengers. En attendant de découvrir si Square Enix optera pour des choix plus habiles, rappelons que les petits gars de Cristal Dynamics œuvrent désormais aux côtés de The Initiative pour faire revenir la série Perfect Dark d’entre les morts. Espérons que Microsoft ait eu plus de hauteur de vue, et que la parenthèse Marvel’s Avengers soit bien vite oubliée…

Que pensez-vous des déclarations de Yosuke Matsuda ? Square Enix pourra-t-il vraiment tirer les leçons de cet échec ? Faites-nous part de vos commentaires-service ci-dessous !

Lire l’article original sur gameblog.fr

Marvel's Avengers : Square Enix admet à demi-mot son échec, mais tient au modèle du jeu-service - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *