Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

crunch, jeu « médiocre »… l’enfer du développement expliqué

crunch, jeu « médiocre »... l’enfer du développement expliqué - Actualités des Jeux Videos

Développement chaotique, stress, crunch… d’après les développeurs, Diablo 4 ne sera jamais prêt à temps et serait tout juste « médiocre ».

Extrêmement attendu, Diablo 4 a fait une apparition remarquée aux Game Awards 2022 avec une superbe présentation en CGI pour nous officialiser une date de sortie au 6 juin prochain. Si les fans sont aux anges et peuvent désormais presque toucher du doigt leur Graal, les développeurs le sont beaucoup moins. 
Développement chaotique, stress, crunch… d’après eux, le jeu ne sera jamais près à temps sans de « nombreuses heures supplémentaires », pire encore, la réception du jeu risque de ne pas être à la hauteur des attentes.

D’après une longue enquête du Washington Post, le développement de Diablo 4 est chaotique depuis le début, rien ne va et les équipes sont éreintées. C’est en tout cas ce que rapporte le journal après s’être entretenu avec une quinzaine d’employés – actuels et anciens – de Blizzard.

Diablo 4, le développement de l’enfer

Les sources du Post s’accordent à dire que l’ambiance générale au sein du studio s’est dégradée au fil du temps. Pendant que certains tentaient de faire revaloriser leurs salaires, de gros mouvements de personnel chez Activision et dans l’équipe de Diablo 4 n’ont eu de cesse que de bousculer leurs plans, grignotant peu à peu le moral de tout le monde.
En prime, les employés interrogés soulignent le fait que le développement de Diablo 4 a rapidement sombré dans le chaos à cause des dirigeants du projet.
En effet, d’après les témoignages recueillis par le Post, le jeu n’a fait que d’être malmené en interne, notamment à cause de plusieurs leaders qui auraient sans cesse changé de direction et n’auraient pas hésité à rejeter leur frustration et à donner leur travail aux autres développeurs.

Les personnes interrogées pointent notamment du doigt Luis Barriga, initialement directeur de Diablo 4, et Jesse McCree, concepteur principal. Le duo avait commencé le développement du jeu sans avoir d’idées claires quant à la direction qu’ils souhaitaient prendre. Les développeurs décrivent d’ailleurs McCree comme quelqu’un de particulièrement instable. Il pouvait du jour au lendemain exiger des changements, s’y jeter à corps perdu, puis brutalement ne plus s’y intéresser, lâcher l’affaire et donner le travail à quelqu’un d’autre. Plus tard, lorsque ce dernier « démissionnera », en même temps que Luis Barriga, les développeurs supprimeront et changeront la plupart des modifications que les deux hommes avaient apportées à Diablo 4 pour retrouver un semblant de cohérence. Dites vous qu’un mode Battle Royale était prévu et a été annulé, c’est dire la tournure que les choses étaient en train de prendre.

On pouvait dire qu’ils n’étaient pas très confiants, il n’y avait pas beaucoup de plans concrets pour le jeu. Ils changeaiant beaucoup d’avis, parfois même sans prévenir, sur un coup de tête. Petit à petit, ça a commencé à épuiser les gens.

Via Washington Post

Les sources du Post déclarent également que le jeu a pris un retard monstre à cause de Sebastian Stępień, un ancien de chez CD Projekt ayant notamment travaillé sur Cyberpunk 2077 et The Witcher 3. Ce dernier a rejoint le projet Diablo 4 en 2019 pour retaper le script du jeu. Seulement, voilà, les changements de l’homme n’ont pas plus du tout et ont provoqué un ralentissement du développement de plusieurs mois.

Stepień avait en effet proposer un long script écrit en polonais, qui a donc dû entièrement être traduit, qui mettait en avant le viol « brutal » d’une femme. Ce qui devait rendre Diablo 4 plus « sombre et granuleux », n’a en réalité rien fait d’autre que de dégoûter les développeurs qui ne comprenaient absolument pas ce que ça fichait là. Après une bataille en interne, ces derniers ont réussi à faire enlever toute la partie concernant le viol et le personnage féminin a même fini par disparaître du script. Blizzard tempère néanmoins auprès du Washington Post en affirmant qu’il ne s’agissait ici que du background d’un personnage qui ne devait être que secondaire et que rien n’aurait dû être représenté à l’écran.

Mais malgré le départ du duo, et le remaniement express du script, les choses ne se sont pas spécialement améliorées. Le personnel fait des va-et-vient durant des années, la pandémie de la Covid 19 est venue semer le trouble… En bref, rien n’est gagné et à l’heure actuelle, les développeurs encore sur le projet ne sont pas très confiants quant à la qualité du jeu.

La sortie du jeu retardée s’il n’y a pas de crunch ou de fonctionnalités coupées ?

Il explique qu’en interne, Diablo 4 a d’ores et déjà changé de date de sortie plusieurs fois, sans que ce ne soit rendu public. 2021, 2022 puis avril 2023. Désormais, le jeu est attendu pour le 6 juin 2023 comme cela a été confirmé aux Game Awards. Seulement, voilà, les personnes interrogées ne pensent pas que le jeu soit prêt à temps. À moins que plusieurs fonctionnalités soient mises à la poubelle et que les équipes acceptent de faire encore plus d’heures supplémentaires.

Nous sommes au point où ils ne veulent plus retarder le jeu. Nous devons donc tous suivre et déterminer à quel point nous sommes prêts à nous faire du mal pour nous assurer que le jeu sortira dans un état suffisamment bon.

Via Washington Post

Pour sortir son jeu dans les temps, Activision Blizzard a donc appelé du renfort en fusionnant notamment le studio Vicarious Vision, désormais connu sous le nom de Blizzard Albany, aux équipes déjà en place. Mais aussi vétérans soient-ils, les développeurs de ce nouveau studio n’avaient absolument aucune expérience sur le développement d’un jeu comme Diablo 4. Il faut dire qu’on est très loin d’un Guitar Hero ou d’un Crash Bandicoot, précédentes productions de Vicarious Vision. Là aussi donc, ce qui devait être une aide précieuse s’est plutôt révélé problématique dans un premier temps.

Au bout d’un moment, recruter et jeter des gens sur le tas ne résout pas le problème. Si vous les ajoutez assez tard dans le projet, le fait d’avoir embauché un studio entier n’a aucune importance, car ils ne seront jamais à jour à temps pour aider à la livraison du jeu. Donc tout ce que vous avez fait, c’est d’embaucher des gens qui vont travailler sur des extensions .

Via Washington Post

Le développement de Diablo 4, aussi chaotique soit-il, se poursuit malgré tout et le jeu est donc daté au 6 juin 2023 sur PS5, Xbox Series et PC. Les développeurs ne sont clairement pas rassurés et les conditions de travail ne semblent pas convenir à tout le monde. Certains pensent que le jeu sera tout de même « amusant » à sa sortie, alors que d’autres pensent au contraire qu’il ne sera que « médiocre, mais passable ».
Bien que les employés ne pensent pas que le jeu sera repoussé, on n’est pas à l’abri d’un ultime report à quelques mois de l’arrivée. Le jeu a visiblement besoin d’être peaufiné, même si les retours de ceux qui ont pu foulée les différentes phases de bêta ne sont globalement pas si mauvais que ça.

En parallèle, Activision Blizzard est actuellement en pleine paperasse pour se faire racheter, mais ici aussi le projet de rachat par Microsoft commence à traîner et à battre de l’aile. Dernièrement, on apprenait d’ailleurs que la FTC, le service de régulation américain, avait décidé de bloquer le dossier et de confronter Microsoft en justice.

Lire l’article original sur gameblog.fr

crunch, jeu « médiocre »... l’enfer du développement expliqué - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Available for Amazon Prime