Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

des milliers de licenciements, la cata continue

des milliers de licenciements, la cata continue - Actualités des Jeux Videos

Unity, Amazon et Discord commencent très mal l’année 2024 en licenciant des milliers de personnes. La catastrophe continue, après une année 2023 particulièrement douloureuse dans notre secteur.

2023 a fait très mal à l’industrie. Si on a eu énormément de sorties et d’annonces, il y a également eu une quantité astronomique de licenciement. Près de 9000 postes ont été supprimé dans l’industrie du jeux vidéo et de ce qui l’entoure, et ce n’est malheureusement pas fini. Dès ce début 2024, plusieurs grosses entreprises comme Unity, Amazon ou encore Discord ont encore supprimé des emplois. Ça fait très très mal.

D’importants licenciements chez Amazon et Twitch

Twitch, le géant du streaming plébiscité par des milliers de spectateurs, dont énormément de joueurs, qui suivent leur streamer et joueur favoris, a lui aussi réduit ses effectifs. 500 personnes ont été licenciées, près de 35% des effectifs restants en somme. L’année dernière, l’entreprise avait supprimé près de 700 postes. La raison ? Twitch n’est absolument pas rentable. Ça fait des années que ça dure et ça fait mal. Maintenir les services, gratuits rappelons-le, a un coût. Une facture que la plateforme a bien du mal à éponger même en prenant une partie des revenus sur les abonnements (les subs) et en intégrant des pubs partout. Le streaming avait explosé durant la pandémie, beaucoup de streamers se sont d’ailleurs fait connaître à ce moment-là.

Twitch a ainsi pu respirer un peu, mais c’est désormais terminé, et le retour à la réalité fait mal. Là encore, la plateforme devra rapidement trouver une solution pour ne pas aller dans le mur, d’autant que la firme a désormais un concurrent de poids : Kick, une plateforme beaucoup plus laxiste en termes de réglementation et qui est financée par un colosse du casino en ligne. Twitch n’est d’ailleurs pas la seule branche d’Amazon à être touchée par ces licenciements puisqu’une centaine de postes vont également être supprimés chez Prime Video et MGM Studios récemment rachetés.

Unity dans la tourmente tandis que Discord revoie tout à la baisse

Unity, entreprise de développement à qui l’on doit notamment le moteur graphique éponyme, l’un des plus utilisés de l’industrie, a encore licencié des milliers de collaborateurs. C’est la cinquième vague de licenciement, la cinquième fois que la firme fait le ménage pour « recentrer ses activités ». Cette fois-ci, Unity se sépare de 1800 employés, soit un quart de ses effectifs. C’est colossal. Après avoir tenté de faire payer les développeurs pour renflouer les caisses, et avoir finalement fait marche arrière suite à la polémique, l’entreprise s’est mise à remercier ses employés à tour de bras. Difficile de savoir où tout cela va se terminer, mais ça n’augure rien de bon.

Enfin, une autre entreprise à faire le grand ménage dès le début de l’année, Discord annonce se séparer de près de 17% de ses effectifs, soit 170 personnes. Discord est une nouvelle fois une application gratuite, de plus en plus sollicitée et qui a, elle aussi, très largement explosé durant la pandémie de la Covid19. L’entreprise avait alors dû multiplier par 5 ses effectifs pour faire face à la demande. Le hic c’est que le soufflé est tombé et que désormais, il faut faire avec la nouvelle réalité.

2024 commence donc plutôt mal de ce point de vue, avec près de 2500 postes supprimé. En espérant que les choses s’améliorent dans le courant de l’année. Mais entre l’inflation qui touche tous les secteurs et le contexte très tendu du marché, difficile d’imaginer que ce sera réellement le cas. Sans parler des habitudes et des tendances de consommation plutôt instables.

Lire l’article original sur gameblog.fr

des milliers de licenciements, la cata continue - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *