Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

le jeu n’était pas mauvais, seulement pas assez woke

le jeu n'était pas mauvais, seulement pas assez woke - Actualités des Jeux Videos

Bien qu’il ne soit pas foncièrement mauvais, Days Gone a tout de même reçu un accueil mitigé et n’a pas performé autant qu’auraient voulu Sony et Bend Studio. Et John Garvin, l’un des auteurs principaux du jeu en a visiblement gros sur la patate.

Pour lui, si Days Gone a reçu un tel accueil et des retours moins bons qu’il aurait aimé de la part de la presse et des sites spécialisés comme Metacritic, c’est parce que personne ne s’est donné la peine de jouer au jeu et la communauté dite «woke» aurait été choqué.

La presse est trop «woke» apprécier Days Gone, tout le monde le sait

L’homme a en effet répondu à un fan sur Twitter qui disait qu’il ne comprenait pas pourquoi Days Gone n’avait pas cartonné. John Garvin lui explique alors que, selon lui, il y a trois grosses raisons à ça.

Trois raisons :

Il y avait des problèmes techniques comme des bugs, ou encore la fréquence d’images.
Les critiques n’ont pas pris la peine de jouer au jeu.
Et trois, il y avait des critiques qui ne pouvaient pas supporter qu’un motard blanc et bourru regarde le c*l de sa compagne.

Oui, pour Garvin «les critiques» qui osent critiquer Days Gone n’ont tout simplement pas joué au jeu et été trop «woke» pour incarner un motard blanc qui mate le fessier de sa petite copine (nous, on reste poli en tout cas).

Merci à Playstationlifestyle qui a capturé avant la clôture du compte
La toile s’enflamme, John Garvin se cache

Des arguments qui ont rapidement enflammé Twitter et ont même fait réagir des personnalités du milieu comme Jason Schreier qui a répondu non sans humour.

C’est tout à fait exact, comme nous le savons tous, les jeux vidéo mettant en scène des hommes blancs bourrus ne reçoivent jamais de critiques positives.

Difficile en effet de rester de marbre devant de tels «arguments» tant ceux-ci sont, disons le, parfaitement absurdes. Le dernier est même dérangeant d’autant que l’homme s’est ensuite amusé dans les commentaires et a même tweeté plusieurs autres fois sur le sujet, en soulignant notamment le fait qu’il trouvait ça drôle que le terme «woke» dérange.

Ce qui est plutôt marrant en l’occurrence, c’est que le scénariste a finalement bloqué son compte peu de temps après. L’arroseur arrosé.

Days Gone n’est peut être pas un incontournable, il n’est reste pas moins un jeu agréable à faire. Des défauts, oui, il en a du début à la fin, mais ce n’est en aucun cas Deacon le problème, au contraire, le personnage s’avère particulièrement attachant et son côté badass lui donne du charisme. D’ailleurs, beaucoup de fans demandent un Days Gone 2, mais ce n’est hélas pas à l’ordre du jour chez Sony. Ce qui n’empêche pas Bend Studio d’être sur d’autres projets pour autant.

Lire l’article original sur gameblog.fr

le jeu n'était pas mauvais, seulement pas assez woke - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *