Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Nintendo Switch : les jeux à surveiller en octobre 2021

Avec Nintendo, c’est un peu les montagnes russes en matière de sorties. Après un été plutôt calme et un mois de septembre qui relançait la machine, le mois d’octobre, lui, semble plus timoré et laisse un boulevard pour certaines grosses licences. Donc, en attendant le mois de novembre et le sprint de fin d’année, voici une petite sélection Switch pour profiter comme il se doit du début de l’automne sur la portable de Nintendo.

Super Monkey Ball : Banana Mania

À l’image de Nintendo, SEGA a souvent une petite attention pour ses licences lorsque celles-ci célèbrent un anniversaire important. C’est le cas pour la franchise Super Monkey Ball qui s’apprête à sortir une compilation hors-normes pour ses vingt ans. Avec un concept simple – une ligne de départ et une d’arrivée, le tout séparé par un plateau semé d’embûches et perclus de bananes à ramasser -, Super Monkey Ball Banana Mania remet le jeu de plateforme à l’honneur avec un gameplay facile à appréhender mais difficile à maîtriser qui s’offre, au passage, un peu de modernité. Pour l’occasion, les joueurs de la première heure comme les nouveaux arrivants pourront (re)vivre une expérience remasterisée qui compte pas moins de 300 niveaux, extraits des anciens épisodes de la franchise, à parcourir à tout berzingue, prisonnier de votre balle en plastique. En parlant de vitesse, les développeurs ont assuré que le jeu tournera bel et bien à soixante images par seconde sur la console portable de Nintendo. Au-delà de son contenu pléthorique, cette collection se dote d’un mode Histoire, d’une douzaine de mini-jeux et d’un mode coopération jusqu’à quatre joueurs en local. Par ailleurs, depuis son annonce, de nombreuses égéries de SEGA, ainsi qu’une invitée de marque à savoir Hello Kitty, ont annoncé qu’elles participeraient aux festivités en devenant des personnages jouables, à l’image de Sonic et Tails, de Kazuma Kiryu de la série Yakuza ou encore de Morgana de Persona 5.

Acheter Super Monkey Ball : Banana Mania à 39,99€ sur Switch chez Amazon

Metroid Dread

Lors de l’E3 2021, Nintendo a pris les joueurs de court en annonçant non pas de nouvelles informations sur le Metroid Prime 4 tant attendu, mais bien un épisode inédit en 2,5D du nom de Metroid Dread. Dans la chronologie, ce dernier se place comme une suite directe de Metroid : Fusion (aussi appelé, Metroid 4) puisqu’il reprend peu après le combat de Samus Aran contre le SA-X. Mais la chasseuse de primes qui se pense enfin débarrassée de la menace des parasites X risque de vite déchanter puisqu’elle se retrouve dépêchée de toute urgence sur la planète ZDR pour y enquêter sur la disparition de l’unité spéciale, constituée de sept robots E.M.M.I. Méconnaissables, les robots vont finalement s’en prendre à Samus durant l’ensemble de l’aventure, ce qui en fera un danger que notre héroïne devra à tout prix éviter. Toutefois, ce ne seront pas les seules embûches de cet épisode, puisque le parasite X continue de faire des siennes sur la planète ZDR et infecte les créatures qui s’y trouvent. Pour s’en défaire, Samus aura le droit à une palette de coups dévastateurs ainsi qu’à des aptitudes particulièrement utiles dans son parcours. Reprenant une base traditionnelle pour l’agrémenter d’une atmosphère angoissante et d’un gameplay toujours plus pêchu, Metroid Dread entend bien satisfaire les fans de la licence et convaincre le grand public des qualités indéniables de la licence.

Acheter Metroid Dread à 44,99€ sur Switch chez Amazon

Tetris Effect : Connected

Légèrement en retard en comparaison des autres supports, la version Switch du multijoueur de Tetris Effect, dont le nom « Connected » est plus qu’approprié, débarque enfin sur la console portable de Nintendo. Une nouvelle qui devrait ravir les amateurs du jeu de réflexion créé par Alekseï Pajitnov en juin 1984 sur Elektronika 60 tant cette version d’Enhance Games – et même Tetris Effect avant lui – en propose une relecture ambitieuse et efficace. Ambitieuse dans un premier temps, car Tetris Effect : Connected vient dynamiter le concept de base en le dotant d’une trentaine de niveaux et d’une dizaine de modes de jeu. De plus, et c’est là tout l’intérêt de cette version Connected, le jeu inclut des fonctionnalités en ligne pour, par exemple, permettre jusqu’à trois joueurs de coopérer en fusionnant leurs champs de jeu, ou de réaliser des matches en un contre un, en partie libre ou classée, voire des sessions entre amis sous le regard de 8 spectateurs, au maximum. Relecture efficace, Tetris Effect : Connected embarque des mécaniques qui rajoutent un peu de sel à un système figé, et ce, dans le but de vous faire encore plus cogiter. En particulier la « Zone » qui vous donne la possibilité d’arrêter le temps pour ainsi contourner une situation qui s’annonce difficile ou éliminer rapidement quelques lignes de blocs. La bande-son, les décors et les effets visuels, eux, subliment l’expérience globale en apportant du rythme et en décuplant l’état de flow dans lequel nous plonge Tetris Effect : Connected, le tout pour donner vie à un jeu unique.

Crysis 2 et 3 Remastered

L’année 2020 signait le retour de la licence Crysis puisque la franchise de Crytek s’offrait une seconde vie dans une version remasterisée sur PC et sur les consoles d’ancienne génération. Un retour qui laissait présager une double dose de Crysis pour 2021 ? Pas manqué, car une récente annonce est venue confirmer la sortie d’une « Remastered Trilogy » sur un grand nombre de supports, sauf que la situation est quelque peu différente pour la Switch. Pas de trilogie à proprement parlé, mais bel et bien une sortie des épisodes 2 et 3 dans une version « Remastered » vendue à l’unité. Un prix plus élevé que prévu mais l’opportunité de choisir le volet qui vous conviendra le mieux, si tant est que le troisième opus soit une option envisageable quand on connaît ses nombreux (gros) défauts. Toujours est-il que Crysis 2 et 3 reviennent dans une version améliorée sur Switch, avec quelques ajustements techniques mais tout de même un nombre d’images par seconde limité à 30 sur la portable de Nintendo. Au choix donc, vous pourrez revivre les exploits d’Alcatraz, habillé de sa combinaison bardée de nanotechnologies, dans un New York en ruines pour repousser les Cephs, une race extraterrestre, ou bien ceux de Prophet qui doit se défaire des armées du C.E.L.L. et des Cephs dans un New York toujours aussi ravagé et placé en quarantaine sous un nanodome où la nature reprend sa droit et où les créatures ennemies font la loi.

Tandem : A Tale of Shadows

Petit instant « cocorico ! » dans cette sélection Switch puisque la prochaine création du studio Monochrome Paris débarque durant le dernier tiers d’octobre. Tandem : A Tale of Shadows vous plonge en plein cœur d’un univers londonien aux fortes inspirations victoriennes pour résoudre le mystère derrière l’étrange disparition du fils d’une célèbre famille d’illusionnistes. Tandis que la police de Scotland Yard patine dans cette affaire insolite, Emma est déterminée à retrouver son idole, Thomas Kanes, et compte bien explorer le manoir de la famille Kanes pour faire la lumière sur cette sombre histoire. En chemin, elle fera la rencontre de Fenton, un ours en peluche, qui lui sera d’une aide indispensable pour mener à bien sa quête. Dans un seul et même lieu, à savoir l’effrayant manoir abandonné des Kanes, nos deux compagnons devront explorer pas moins de 48 niveaux répartis dans cinq mondes bien distincts. L’originalité du jeu réside dans la résolution de ses énigmes, qui mélangent réflexion, plateformes et affrontements, puisque Tandem : A Tale of Shadows alterne entre des phases en vue du dessus avec Emma et des phases en vue de côté avec Fenton. En effet, grâce à son ingéniosité et sa lanterne, Emma est en mesure de créer des ombres qui permettront à Fenton de se déplacer et de progresser dans sa propre dimension. Fourmillant de détails historiques et jouant sur les perspectives et les profondeurs, Tandem : A Tale of Shadows vous emmène percer le secret de la famille Kanes dans une expérience singulière.

Evertried

Unique représentant du pixel-art dans cette première sélection automnale, Evertried donne le sentiment, au premier coup d’œil, d’être une sorte d’enfant illégitime d’Hollow Knight et de Crypt of the NecroDancer. Petit projet indé, Evertried a connu une belle réussite sur Kickstarter – sur les 5000 dollars demandés, les équipes de Lunic Games en ont récolté plus du triple grâce au soutien de 686 contributeurs – et s’apprête à emporter les joueurs Switch dans l’au-delà au pied du phare des âmes perdues. Dès suite d’une mort aux circonstances troubles, vous incarnez une âme errante et amnésique qui se lance dans l’ascension d’une étrange tour pour s’entretenir avec l’Omnisciente, l’entité qui a bâti cet endroit pour, à la fois, l’interroger sur son existence mais, surtout, pour percer le mystère de notre trépas. Evertried prend la forme d’un rogue-lite tactique en vue isométrique où l’aspect stratégique est prédominant pour parvenir à escalader la fameuse tour délimitée en 5 zones, sous la protection d’un Gardien à chaque fois, pour une cinquantaine d’étages. Tout est une question de rythme et de méthode dans Evertried puisqu’en fonction de vos actions et de vos mouvements, les ennemis et les pièges réagissent simultanément. Mais n’envisagez pas de rester inactif trop longtemps, car plus vous saurez garder le rythme, plus vous engrangerez d’énergie dans votre jauge de Furie pour libérer vos capacités spéciales et vous déchaîner entre deux déplacements et autres sprints. À noter que vous pourrez faire un détour du côté des boutiques pour vous refaire une santé ou pour accroître vos pouvoirs à l’aide de nouvelles capacités ou modificateurs.

Marvel’s Guardians of the Galaxy (cloud version)

Nouvel entrant de la marque Marvel dans l’univers vidéoludique, Les Gardiens de la Galaxie entend bien remettre les aventures des super-héros tirés des comics sur le droit chemin après le camouflet Marvel’s Avengers. Même éditeur, mais exit la collaboration entre Crystal Dynamics et Eidos Montréal puisque l’on retrouve uniquement le studio montréalais aux commandes de cette nouvelle franchise. Présenté lors de la conférence Square Enix de l’E3 2021, Les Gardiens de la Galaxie nous donnaient rapidement rendez-vous et ont ponctué l’été et la rentrée d’une campagne de communication nous permettant de mieux cerner le contexte du jeu. Fraîchement formés, on retrouve nos cinq mercenaires, héros malgré eux, dans une aventure qui prend la forme d’un jeu d’action/aventure en solo à la troisième personne. Bien qu’ils soient cinq, vous incarnerez uniquement Peter Quill, alias Star-Lord, mais pourrez faire appel à vos alliés via des commandes en jeu pour déclencher leurs capacités spécifiques qu’Eidos Montréal à récemment détaillées. Dans la droite lignée des films Marvel, sans pour autant y être rattachés, Les Gardiens de la Galaxie propose une histoire originale, linéaire et ponctuée d’exploration de zones semi-ouvertes, qui mêle un gameplay rythmé et de bonnes doses d’humour. Soulignons un dernier point important, faisant partie de l’ADN des productions estampillées les Gardiens de la Galaxie, qui concerne la bande-son puisqu’elle fera la part belle aux compositions de Richard Jacques, à l’album rock du groupe fictif Star-Lord et aux classiques des années 80.

Mario Party Superstars

Le mois d’octobre se clôturera avec une licence estampillée Nintendo, à savoir Mario Party. Un peu plus de trois ans après la sortie de Super Mario Party, qui se contentait d’une formule aseptisée et de quatre plateaux faméliques, le cœur des joueurs n’est pas vraiment à la fête, quand bien même les mini-jeux du précédent titre pouvaient s’avérer efficaces, mais notre cher plombier moustachu compte bien rectifier le tir avec ce nouvel opus. Conscient que l’âge d’or des Mario Party semble derrière elle, la société Nintendo a choisi de faire du neuf avec du vieux en lançant ce Mario Party Superstars à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Au programme, donc, des plateaux issus des versions N64 de la licence qui sont remis au goût du jour. Un poil plus généreux que le volet précédent – cinq plateaux contre quatre auparavant -, ces derniers paraissent également un peu plus conséquents. Du côté des mini-jeux, cette version « all-stars », ce Mario Party propose pas moins de 100 mini-jeux extraits des versions N64 et Gamecube, soit les plus appréciées des fans. Nintendo a d’ailleurs revu sa copie pour l’occasion puisque l’ensemble des modes de jeux seront éligibles aux fonctionnalités en ligne, qu’il s’agisse des mini-jeux ou des plateaux. Certes, beaucoup y verront du recyclage mais si la formule donne toujours lieu à des parties endiablées entre amis, le contrat sera rempli pour Mario et ses acolytes.

Acheter Mario Party Superstars à 44,99€ sur Switch chez Amazon

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l’e-commerçant nous reversera une commission.
En savoir plus.

Lire l’article original sur jeuxvideo.com

Nintendo Switch : les jeux à surveiller en octobre 2021 - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *