Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

une amende démentielle à cause des microtransactions, ça pique

une amende démentielle à cause des microtransactions, ça pique - Actualités des Jeux Videos

Le couperet est tombé pour Fortnite et Epic Games se voit condamné à payer une amende tout bonnement démentielle.

Après le dépôt de plaintes lancé en 2019, un procès pendait au nez d’Epic Games depuis un moment et n’a été accepté qu’il y a peu. Il s’en est suivi un long débat entre Epic Games et la FTC (Commission Fédérale du Commerce) qui s’est terminé sur accord entre les deux parties.

Fortnite accusé d’abuser de ses utilisateurs les plus jeunes

Dans les grandes lignes, Fortnite a été accusé de pousser de jeunes utilisateurs à l’achat et d’avoir une interface volontairement incohérente pour faciliter les transactions non désirées. En prime, on reproche au jeu d’Epic Games de mettre en danger les joueurs, enfants et adolescents, en les connectant, par exemple, automatiquement, et sans leur accord, au tchat textuel et vocal en ligne. Ce qui, d’après la FTC, aurait déjà provoqué beaucoup de mal comme du « harcèlement et des agressions verbales ou encore sexuelles ».
Enfin, la FTC condamne Epic pour avoir sciemment utilisé des données personnelles de très jeunes utilisateurs sans le consentement des parents, normalement ici aussi obligatoire. En d’autre termes, Fortnite est dans la sauce et désormais, Epic doit répondre de ses actes. Ce qu’il a accepté de faire.

Après plusieurs jours de débats, la sentence vient finalement de tomber pour le géant de l’industrie et Epic Games devra donc verser une amende de 520 millions de dollars. Oui, un demi-milliard de dollars dont 275 millions seront alloués aux remboursements des joueurs dont s’occupera la FTC un peu plus tard. La commission américaine se félicite d’ailleurs d’avoir réussi un véritable tour de force, puisque cet accord est le plus gros jamais enregistré par l’organisme. Il faut dire aussi que les plaintes étaient nombreuses.

La réponse d’Epic Games concernant les microtransactions…

De son côté, Epic Games s’est fendu d’un communiqué pour faire un état des lieux et éclaircir certains points. Le géant déclare notamment avoir accepté l’accord de la FTC pour servir d’exemple au reste de l’industrie et cherchera à renforcer et à changer certaines de ses méthodes. Les premiers changements devraient d’ailleurs arriver sous peu.

Aucun développeur ne crée un jeu avec l’intention de se retrouver dans cette situation. Les lois écrites il y a des décennies ne précisent pas comment les écosystèmes de jeux doivent fonctionner. Les lois n’ont pas changé, mais leur application a évolué et les pratiques industrielles de longue date ne suffisent plus. Nous avons accepté cet accord car nous voulons qu’Epic soit à l’avant-garde de la protection des consommateurs et offre la meilleure expérience à nos joueurs.
L’enregistrement des informations de paiement par défaut est un moyen courant de rendre le processus plus pratique, afin que les joueurs n’aient pas à ressaisir leurs coordonnées à chaque fois qu’ils effectuent un achat. Nous avons convenu avec la FTC de modifier cette pratique, et nous proposons désormais un choix explicite « oui ou non » pour enregistrer les informations de paiement.
Appuyer sur un simple bouton pour effectuer un achat rapide est l’un des mécanismes les plus couramment utilisés dans l’industrie et l’un des plus simples pour effectuer des achats en ligne. Cependant, nous ne voulons pas que les joueurs paient pour quelque chose qu’ils n’avaient pas l’intention de payer. Nous avons mis à jour nos méthodes de paiement avec une nouvelle option qui redemande une confirmation au joueur avant d’effectuer un achat. Cela agit comme une protection supplémentaire pour éviter les achats involontaires. Il sera également possible d’annuler les achats instantanés et les remboursements en libre-service.

Epic Games

… et pour ce qui est de la protection des jeunes joueurs

En revanche, Epic Games réfute certaines accusations de la FTC, notamment celles concernant l’utilisation des données personnelles et la protection des jeunes joueurs, bien qu’il affirme qu’il y a encore de gros efforts à faire de ce côté-là. Il explique par ailleurs avoir mis en place de nombreuses options de contrôle parental et un grand nombre de paramètres de protection sur Fortnite.

Les jeunes joueurs intéressés par certains jeux populaires peuvent toujours trouver des moyens d’y accéder. Les développeurs doivent créer de manière proactive des moyens adaptés à leur âge pour que les joueurs profitent de leurs jeux. Nous avons récemment lancé un nouveau type de compte Epic qui offre une expérience sur mesure, sûre et inclusive pour les jeunes joueurs. Les joueurs de moins de 13 ans, ( l’âge dépend des lois de leur pays), pourront jouer à Fortnite, mais devront demander le consentement parental. Il pourront par la suite jouer au jeu dans un environnement personnalisé où certaines fonctionnalités, telles que le chat et les achats, sont désactivées. En septembre, nous avons mis en place des paramètres de confidentialité par défaut élevés pour les joueurs de moins de 18 ans. Et les joueurs de moins de 16 ans ont également un filtre de censure activé par défaut pour le chat textuel.

L’ancien statu quo concernant le commerce et les données privées dans les jeux vidéo a changé, et de nombreuses pratiques des développeurs devraient être reconsidérées. Nous partageons les principes sous-jacents d’équité, de transparence et de respect de la vie privée que la FTC applique, et les pratiques mentionnées dans les plaintes de la FTC ne correspondent pas au mode de fonctionnement de Fortnite. Nous continuerons à être honnêtes sur ce à quoi les joueurs peuvent s’attendre lorsqu’ils effectuent des achats, à veiller à ce que les annulations et les remboursements soient simples, et à mettre en place des mesures de protection qui permettent à notre écosystème de rester sûr et amusant pour les publics de tous âges.

Epic Games

La condamnation (ou l’accord selon les points de vue) d’Epic Games devrait bel et bien servir d’exemple pour le reste de l’industrie et pourrait même avoir des répercussions sur d’autres jeux à moyen ou long terme. Reste maintenant à voir si cela permettra à certaines pratiques de disparaître, ou au minimum de devenir totalement transparente.
Ce n’est cependant pas la première fois qu’un jeu fait scandale à cause de ses pratiques jugées douteuses ou tout bonnement inadéquates.
On se souvient encore du lancement catastrophique de Star Wars Battlefront 2 et ses loot box, ou plus récemment des polémiques entourant Diablo Immortal et, dans une moindre mesure, Overwatch 2. Si la loi, la FTC ou tout autre organisme ne se sont pas forcément penchés sur le sujet à chaque fois, les joueurs eux, n’en peuvent tout simplement plus et sont de moins en moins tolérants face à ce genre de contenu. Paradoxalement, les microtransactions, les season pass et autres battle pass n’ont jamais été aussi nombreux et populaires. Il faudrait donc peut-être trouver un juste milieu à tout ça.

Lire l’article original sur gameblog.fr

une amende démentielle à cause des microtransactions, ça pique - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Available for Amazon Prime