Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Une nonne part en voyage avec le diable ? J’ai testé le jeu le plus perché du Steam Neo Fest

Une nonne part en voyage avec le diable ? J’ai testé le jeu le plus perché du Steam Neo Fest - Actualités des Jeux Videos

News jeu Une nonne part en voyage avec le diable ? J’ai testé le jeu le plus perché du Steam Neo Fest

Publié le 10/02/2024 à 15:10

Partager :

J’ai joué au jeu russe qui vous plonge dans la peau d’une nonne qui voyage avec le diable. Et je peux d’ores et déjà vous assurer que ce jeu va clairement diviser les joueurs !

Indika, le jeu vidéo fait son film d’auteur

Indika est un jeu d’aventure à la troisième personne qui vous plonge dans la peau d’une nonne au sein d’une Russie alternative de la fin du XIXe siècle. C’est signé Odd Meter, un studio russe qui a quitté le pays après l’invasion de l’Ukraine et qui nous avait déjà délivré le jeu de tir en réalité virtuelle Sacralith : The Archer’s Tale en 2018. Mais avec Indika, c’est une proposition beaucoup plus singulière que nous propose le studio. Il suffit de jeter un œil à la bande-annonce en tête de cet article pour comprendre qu’il ne s’agit pas d’un jeu comme les autres. En gros, on est un peu sur un film d’auteur en version jeu vidéo, avec une histoire aussi profonde que perchée.

Mais cette histoire, quelle est-elle ? Et bien c’est l’histoire d’une jeune nonne qui entreprend un étrange voyage à la découverte d’elle-même. Entre ses visions religieuses et la dure réalité, elle va se retrouver dans un monde où rien n’est certain. Et il ne s’agit pas de la seule dichotomie qui rend l’ambiance d’Indika si particulière et difficile à décrire. Le titre d’Odd Meter est un mélange d’humour noir et de tragédie, mais aussi de réalisme cru et de folie humaine, ou encore de l’innocence apparente de la nonne Indika et de la perversité du diable qui lui parle. Car oui, Indika n’est pas seule pour ce voyage. Une nonne qui parle au malin en personne ? C’est ça la proposition singulière que proposent les développeurs de chez Odd Meter. Mais alors, qu’est-ce que ça donne ?

Le diable s’habille en Indika

Etrange… Il n’y a pas meilleur adjectif pour qualifier Indika. Moi-même je n’arrive pas vraiment à savoir si j’ai aimé ce que la démo m’a proposé ou pas. Pour ce qui est du jeu en lui-même, il faut avouer qu’il n’y a rien de bien transcendant. On se retrouve face à une expérience assez classique, avec des petits puzzles à résoudre (trouver une clé, trouver un accès…) et des vilaines créatures à fuir. Ce n’est pas toujours parfait, loin de là. Il y a des imprécisions au niveau de la prise en main et des incohérences de game design. Mais la proposition est tellement inhabituelle qu’on a un peu envie de lui pardonner pour savoir ce qui se cache au bout de cet étrange chemin. Vous l’aurez compris, ce qui intrigue dans Indika, ce qui est original, ce qui le rend intéressant, c’est son ambiance et son histoire.

Une ambiance aidée par le doublage qui est particulièrement réussi, il faut le dire, et certaines scènes tout bonnement saisissantes. Mais c’est surtout ce mélange des genres, ce mélange de réalités, qui nous plonge dans une aventure si particulière. Entre foi et péché, le périple d’Indika va profondément la tirailler et tirailler le joueur que nous sommes. Le système de niveaux repose d’ailleurs sur ce dilemme entre repentance et culpabilité. Et on se demande déjà à quel point emprunter une voie plutôt que l’autre changera le cours de l’histoire.

Odd Meter ne s’attaque d’ailleurs pas à un sujet très facile et ça aussi ça nous intrigue. Car pour l’instant, c’est difficile de voir où le studio veut nous emmener exactement. Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’on est face à un nouvel exemple de plongée dans la psyché humaine et ses penchants les plus sombres. De ce fait, on peut le rapprocher d’un titre comme Hellblade, et c’est d’ailleurs ce qu’un journaliste a fait remarquer aux développeurs. À dire vrai, on voit difficilement comment le titre pourrait rivaliser avec le prochain jeu de Ninja Theory. Mais, un peu à la manière des aventures de Senua à l’époque, Indika nous propose une expérience singulière qui risque d’en époustoufler certains et d’en indigner d’autres. On est face à une œuvre qui va diviser, un peu comme le cinéma d’auteur finalement. Ce qui est sûr c’est qu’il faut indéniablement surveiller Indika, qui sera peut-être la proposition vidéoludique la plus originale de l’année !

Indika est prévu pour le deuxième trimestre 2024. Faites-vous votre propre avis sur le titre à l’aide de la démo disponible dans le cadre du Steam Neo Fest jusqu’au 12 février à 19h00.

D’autres articles sur le Steam Neo Fest

News jeu

Steam Neo Fest : 10 jeux vidéo atypiques à découvrir gratuitement ce week-end

News jeu

Steam Neo Fest : 5 démos à la direction artistique remarquable

News jeu

Steam Neo Fest : 10 pépites à découvrir gratuitement ce week-end

Lire l’article original sur jeuxvideo.com

Une nonne part en voyage avec le diable ? J’ai testé le jeu le plus perché du Steam Neo Fest - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *