Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

20 ans de Loft Story : Les jeux qui s’inspirent de la téléréalité

News jeu 20 ans de Loft Story : Les jeux qui s’inspirent de la téléréalité

Publié le 26/04/2021 à 17:54, mis à jour le 26/04/2021 à 17:55

“11 célibataires coupés du monde, filmés dans un loft de 225 mètres carrés, 24 heures sur 24, par 26 caméras et 50 micros”. “Quel sera le couple idéal ? C’est vous qui décidez”. Ne vous moquez pas, vous aussi vous arrivez à entendre le texte de ce chapô. Que nous le voulions ou non, Loft Story a marqué le paysage audiovisuel français. Le 26 avril 2001, Loana, Jean-Edouard, Aziz, Kenza et sept autres individus s’enfermaient dans le loft le plus surveillé de l’hexagone et faisaient naître la téléréalité en France. Nous n’allons pas aborder ici les Sims ni les adaptations directes de ce type de programmes en jeux vidéo, car oui, Big Brothers, Secret Story, Koh-Lanta et même Star Academy ont eu le droit à leurs propres jeux vidéo. Nous avons plutôt sélectionné quelques softs qui ont intégré les caméras et le public au centre de leurs univers bien virtuels. C’est tout, pour le moment.

Pas de spoiler

Nous ne citons ici que les jeux dont l’aspect “show tv” est identifié dès les premières minutes de jeu. Afin d’éviter les spoilers, nous n’évoquons donc ni les softs qui disposent d’une mission ayant pour thème la réalité, ni les titres dont le côté émission télévisée est en fait une révélation.

MegaRace

Développé par Cryo Interactive et sorti en 1993 sous DOS (avant d’arriver sur 3DO et Mega-CD), MegaRace est un jeu de courses futuristes qui met l’emphase sur les affrontements. En effet, le joueur qui participe au tournoi a pour mission d’éliminer les bolides des gangs adverses afin de passer au niveau suivant. Disposant de graphismes pré-rendus en 3D à l’intérieur desquels le joueur ne peut bouger que sur sa gauche et sa droite, il est plus à comparer à un rail shooter qu’à un véritable jeu de courses. Diffusée sur la chaîne Virtual World Broadcast Television et présentée par l’animateur détraqué Lance Boyle (interprété par Christian Erickson en full motion video), l’émission télévisée Mega Race est le divertissement du futur, à en croire les retransmissions en direct diffusées sur les écrans géants de la mégapole.

Manhunt

Si Manhunt a fait parler de lui en 2003 lors de sa disponibilité, c’est à cause de son extrême violence plutôt que de ses qualités ludiques réelles. Dans la peau d’un condamné à mort, le joueur doit répondre aux attentes du “Starkweather”, réalisateur d’un snuff movie intitulé “chasse à l’homme” qui a comme protagonistes principaux notre détenu ainsi que divers membres de gangs. Dans ce jeu d’infiltration, le but est de trouver un moyen de s’approcher des adversaires sans les alerter pour les exécuter de manière horrible. Plus c’est choquant, plus ça plaît au réalisateur, plus le joueur gagne de points ! Ce sont les futurs spectateurs qui seront ravis. Malgré les scandales, le jeu de Rockstar connaîtra une suite en 2007.

Vous aimerez également :

The Devil Inside

Intégrant les principes de la téléréalité au sein de son univers mais aussi de ses mécaniques, The Devil Inside propulse Dave ainsi qu’un cameraman (qu’il faut protéger) dans un endroit hanté par des forces démoniaques. Le but est de détruire un maximum de monstres tout en divertissant un public dont les réactions sont affichées directement à l’écran. Le show télévisé The Devil Inside, diffusé par la chaîne wwwL@ dans les années 2000, est présenté par un animateur qui n’hésite pas à balancer quelques commentaires pour égayer les rencontres. Détail ultime, le titre ne propose pas de lancer une partie, mais “un show”, par l’intermédiaire d’un micro en guise de curseur.

Vous aimerez également :

MadWorld

Développé par PlatinumGames pour le compte de SEGA en 2009, MadWorld place Jack Cayman, un héros muni d’une tronçonneuse rétractable à la place du bras, dans les rues malfamées de Varrigan City. Il participe à une émission intitulée “DeathWatch” diffusée sur ShockTV. Les règles sont simples : tuer d’autres participants rapporte des points, et le grand gagnant empoche 100 millions de dollars. Tellement sanglant qu’il en devient caricatural, MadWorld adopte une direction artistique qui n’est pas sans rappeler celle de Sin City (du noir et du blanc pour mieux mettre le rouge en valeur).

Vous aimerez également :

Dead Rising 2

Les héros de la saga Dead Rising ont toujours eu un rapport particulier avec l’image. Tandis que Frank West prend des clichés photographiques plus ou moins douteux de la catastrophe de Willamette, Chuck Greene participe à une émission de téléréalité, Terror is Reality, afin de remporter de quoi soigner sa fille malade. Présentateur star, spots, fumigènes, public en délire : Terror is Reality est une émission qui attire les curieux souhaitant voir des zombies se faire massacrer par quelques volontaires. En multijoueur, les joueurs peuvent participer à des mini-jeux faisant partie du fameux show.

Vous aimerez également :

Smash TV

Sorti originellement en 1990 dans les salles d’arcade, Smash TV est développé par la société Williams Electronics Games, plus connue sous le nom de Midway. Le soft propose au joueur d’éliminer des vagues d’adversaires grâce à différentes armes à ramasser dans une sorte de labyrinthe. Tout cela sous le feu des projecteurs et devant un public qui n’en perd pas une miette. Entre deux changement d’écran, nous pouvons voir quelques techniciens travailler en régie et entendre la foule crier. Jouable à deux joueurs en simultané, Smash TV peut être trouvé aujourd’hui dans la compilation Midway Arcade Treasures.

Space Channel 5

Dans le monde du jeu vidéo, les émissions télévisées sont souvent utilisées pour montrer ce qu’il y a de pire chez l’être humain. Généralement, les programmes mettent en scène des guerriers qui doivent tuer d’autres êtres vivants pour répondre aux attentes morbides du public. Ce n’est pas le cas de Space Channel 5. Ulala est un jeune reporter qui est envoyée par sa chaîne (Space Channel 5) couvrir une invasion extraterrestre, dans le but de faire monter l’audimat. Sauf qu’ici, c’est la danse et le chant qui vont sauver le drôle de monde de Spaceport 9. Un peu comme à la Star Academy. Up, down, up, down, shoot, shoot, shoot !

Vous aimerez également :

Un Voisin d’Enfer

L’originalité ne fait jamais de mal. Dans Un Voisin d’Enfer !, Woody, le héros dirigé par le joueur, doit s’infiltrer dans la maison de son voisin afin de lui jouer des mauvais tours sous l’œil attentif du public. Car oui, Woody est en fait l’animateur de sa propre émission télévisée, dont son voisin est une malheureuse victime. Plus le voisin s’énerve, plus l’audimat augmente, simple non ? À chaque crasse réussie, le public applaudit et encourage ainsi le joueur à aller encore plus loin dans le gag. Si vous vous sentez l’âme d’un troll, allez jouer à Un Voisin d’Enfer (plutôt que de perdre trop de temps sur les forums).

Vous aimerez également :

The Culling

The Culling est un Battle Royale au développement mouvementé qui propose aux joueurs de devenir les participants d’une émission de télévision où la mort règne. Les candidats doivent explorer, récupérer des objets, fabriquer des armes et construire des pièges pour mieux se débarrasser de leurs adversaires. Malheureusement, la domination de Fortnite et de PUBG sur le genre a précipité le déclin de cette franchise.

Rival Peak

Bien que nous ayons décidé de ne pas évoquer les Sims, qui est un simulateur de vie plutôt qu’un jeu utilisant les codes des émissions de télévision, nous ne pouvions passer à côté de Rival Peak. Sorte de produit hybride entre le jeu vidéo et la téléréalité, il propose tout simplement de suivre des candidats contrôlés par une IA guidés par les choix du public. Comme à la télévision, un participant est éliminé chaque semaine. Et tout cela se suit directement sur Facebook. Aujourd’hui, l’émission est terminée mais des rediffusions sont disponibles.

Lire l’article original sur jeuxvideo.com

20 ans de Loft Story : Les jeux qui s’inspirent de la téléréalité - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *