Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

GTA 6 : avant la fuite du jeu de Rockstar, le FBI était déjà intervenu… Pour Half-Life 2 !

News jeu GTA 6 : avant la fuite du jeu de Rockstar, le FBI était déjà intervenu… Pour Half-Life 2 !

Publié le 21/09/2022 à 12:53

Ce week-end, Rockstar Games a été victime d’un piratage qui a conduit à une énorme fuite de vidéos de GTA 6. Présentant le jeu dans des versions en cours de développement, elles ont été mises en ligne par un pirate qui a ensuite demandé de l’argent à Rockstar pour ne pas publier les codes sources de GTA 5 et 6.

GTA 6 : le pirate bientôt traqué par le FBI ?

Une situation qui a provoqué de nombreuses réactions, dont la publication de nombreuses versions de travail de Cult of the Lamb, Immortality, Horizon : Zero Dawn ou encore God of War, Marvel’s Spider-Man et The Last of Us. Le but, montrer que les vidéos qui ont fuité sont très loin de représenter un jeu lorsqu’il est mis sur le marché. De son côté, Rockstar Games a exprimé sa peine de voir son travail ainsi exposé, mais a indiqué que le travail allait se poursuivre normalement. Mais d’un point de vue légal, il est hors de question de laisser le pirate s’en sortir comme cela, surtout qu’il y a une tentative d’extorsion derrière tout ça.

Here’s a prototype for the first boss fight against Baldur in God of War (2018). Watch until the end to see the difference. This is totally normal stuff – anyone saying otherwise doesn’t have a clue what they’re on about pic.twitter.com/qVlMnBR74S

— Cian Maher (@cianmaher0) September 20, 2022

La semaine dernière, c’est le groupe Uber qui a été visé par une attaque, et ce dernier pense que la même personne est impliquée dans l’attaque visant Rockstar. Une situation qui pourrait pousser le FBI, au travail sur l’affaire Uber, à prendre la main sur l’attaque subie par les développeurs de Grand Theft Auto VI. Ce n’est pas la première fois que le FBI est impliqué, et toute l’histoire autour du leak massif de GTA 6 a fait remonter une autre histoire, liée à Half-Life 2.

Jeu vidéo et FBI : retour sur l’histoire de celui qui avait volé Half-Life 2

En 2003-2004, il y a déjà près de 19 ans, une fuite avait secoué Valve et Half-Life 2. Un jeune pirate allemand de 21 ans du nom d’Axel Gembe, réussit à coder un malware redoutable, et à s’introduire dans les systèmes de Valve pour observer le développement du tant attendu Half-Life 2. Pendant six mois, sans être repéré, il regarde tout ce qu’il se passe. Durant ces mois d’espionnage, il dégote le code source du jeu, et le transmet à une personne de confiance.

J’avais, en gros, les clés du royaume. Je n’ai pas réfléchi (…) Il y avait, bien sûr, une idée de vantardise. Mais la personne à qui j’ai partagé le code m’a assuré qu’il le garderait pour lui. Il ne l’a pas fait, a-t-il déclaré à Eurogamer en 2019

En septembre 2003, tout fuite sur internet et permet au monde de découvrir que le jeu est très en retard. La mauvaise publicité est faite. En février 2004, Axel Gembe, connu sous le pseudo de Da Guy, revendique lui-même l’intrusion en adressant un mail à Gabe Newell, le patron de Valve. Il y indique qu’il n’a fait cela que pour observer le développement du jeu, et qu’il n’a jamais eu l’intention de créer des problèmes à Valve. Dans un second email, Gembe a demandé, avec naïveté dit-il, si Valve était intéressé par ses compétences en vue d’obtenir un emploi.

C’était et c’est toujours mon rêve de travailler pour une société de développement de jeux, alors j’ai juste demandé. J’espérais qu’ils pourraient me pardonner ce que j’avais fait, principalement parce que ce n’était pas intentionnel.

Un faux entretien d’embauche pour attirer le pirate aux Etats-Unis

Gabe Newell y a vu une opportunité, et a commencé à échanger avec le jeune pirate. Mais en coulisse, Newell et le FBI collaborent afin de piéger l’intrus. L’entretien a eu lieu par téléphone et de façon tout à fait classique, afin d’aboutir à une proposition de rencontre au siège de Valve, à Seattle. Faire venir Axel Gembe, c’est l’assurance de pouvoir l’arrêter à la seconde où il poserait le pied sur le sol américain. Mais des complications, liées à l’obtention des visas et à la sécurité des serveurs de Valve invitent le FBI à renoncer au piège en mai 2004.

A la place, l’agence fédérale a contacté la police allemande, qui n’a pas tardé à débarquer armée au domicile du pirate. Emmené au poste, on lui fait bien comprendre qu’il a de la chance de ne pas être monté dans l’avion, car la situation aurait été beaucoup plus tendue pour lui. Finalement, le jeune homme s’en est plutôt bien sorti, avec un procès de 7 heures et une condamnation à deux ans de prison avec sursis. En 2011, il adresse un nouveau message à Gabe Newell, déclarant :

Je suis vraiment désolé pour ce que je vous ai fait. Je n’ai jamais eu l’intention de vous faire du mal. Si je pouvais revenir en arrière, je le ferai (…) Vous êtes mon développeur préféré, et j’achèterai toujours vos jeux.

Finalement, tout est bien qui finit bien, car le pirate a mis cette histoire de côté et développe désormais des applications de sécurité pour Windows. Valve a certes perdu des millions de dollars en 2004, mais Half-Life 2 s’est vendu à près de 4 millions d’exemplaires dans les trois ans qui ont suivi sa sortie, et a acquis un statut d’oeuvre culte.

Pour GTA 6, il faudra attendre encore de nombreux mois avant de découvrir ce que nous réservent vraiment les développeurs de Rockstar, et probablement encore plus avant de l’avoir entre les mains. On sait que les ambitions sont énormes, ce qui est indispensable pour espérer, un jour, dépasser GTA V et ses 170 millions d’exemplaires vendus.

Lire l’article original sur jeuxvideo.com

GTA 6 : avant la fuite du jeu de Rockstar, le FBI était déjà intervenu... Pour Half-Life 2 ! - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.