Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Super Smash Bros. Ultimate : Les Smash-like qui ont essayé de détrôner le roi

Depuis son premier épisode sur Nintendo 64, la saga Super Smash Bros. s’est imposé comme le parfait mélange entre un jeu de combat familial et compétitif. Depuis la franchise est tout simplement une référence, surtout depuis le lancement du dernier épisode en date, Super Smash Bros. Ultimate. Cette saga au succès retentissant a poussé de nombreux développeurs à adopter la formule. Aujourd’hui, nous dressons une petite liste qui réunit tous ces jeux qui ont essayé de détrôner le roi.

Les Smash-like à essayerBrawhalla

Même si aucun des jeux n’arrive à la cheville de Super Smash Bros. Ultimate, certains s’en sortent avec les honneurs. C’est notamment le cas du free-to-play Brawlhalla qui reprend les idées à la lettre du jeu de Nintendo. Dans cette production signée Ubisoft, le joueur doit une nouvelle fois envoyer ses adversaires en dehors du décor. Plus un combattant a essuyé des coups, plus ce dernier est propice à être éjecté de l’arène. Toutefois, si l’on retrouve les bases du jeu de Nintendo, les sensations sont vraiment différentes. Le jeu se montre plus violent que son modèle grâce à un sound-design impactant et des attaques moins imagées. Même si Brawhalla dévoile un monde inédit et ses propres personnages, quelques invités sont tout de même de la partie. On pense à Rayman notamment ou aux Tortues Ninja.

Nickelodeon All-Star Brawl

En parlant des Tortues Ninja… Plus tôt dans l’année, Ludosity et Fair Play Labs ont sorti un certain Nickelodeon All-Star Brawl. Et si le titre est loin d’être aussi réussi que Super Smash Bros. Ultimate, à cause de son contenu timide notamment, la création charme grâce à son casting réussi. Il réunit les Tortues Ninja bien entendu, mais aussi April O’Neil, Bob l’éponge et son ami Patrick ou encore Helga Pataki de Hey Arnold ! et Danny Phantom. Autrement dit, si vous êtes un grand amateur de dessin animé et plus notamment de la chaîne Nickelodeon, vous allez être aux anges. Le tout est en plus servi avec un gameplay solide. Pour plus d’informations, nous vous proposons de lire notre test.

Brawlout

Le monde du jeu indépendant a aussi eu le droit à son propre Smash-like : Brawlout. Ce dernier propose un roster composé d’animaux anthropomorphes, mais détient également quelques stars des productions indépendantes, et c’est d’ailleurs l’une de ses grandes qualités. En effet, la création qui s’inspire grandement de la formule à succès de Nintendo oppose The Beheaded, le héros ténébreux de Dead Cells, aux personnages colorés de Yooka-Laylee ou même au protagoniste principal de Hyper Light Drifter. Ah… Et Juan Aguagate, le catcheur de Guacamelee! est aussi de la partie.

Rivals of Aether

Si vous voulez vivre une expérience au visuel old-school et lêché, c’est du côté de Rivals of Aether qu’il faut se tourner. Le titre, pointu et technique, vous pousse à organiser des compétitions maison avec vos amis. Malheureusement, on préfère vous prévenir tout de suite. Malgré un gameplay réussi et des combattants équilibrés offrant chacun un gameplay unique, le jeu manque cruellement de contenu. Pour être plus précis, il y a seulement huit personnages jouables… Vous êtes prévenu. Pour autant, le design, l’animation et le feeling global valent quand même le détour.

Stick Fight : The Game

Si vous voulez être sûr de passer une bonne soirée avec vos amis, nous vous proposons de vous tourner immédiatement vers la proposition Stick Fight : The Game. Cette dernière tourne la formule Super Smash Bros. à la dérision en vous proposant d’incarner des bonhommes bâtons peu agiles. Ces combattants n’ont qu’une seule et unique envie, celle de s’entretuer. Pour cela, les joueurs peuvent bien entendu détruire l’architecture des différents niveaux pour faire tomber ses adversaires dans le vide ou utiliser les différentes armes à disposition, à commencer par un bazooka. Si la production vous intéresse, notez que cette dernière est disponible sur Steam ou encore sur Nintendo Switch.

Lethal League Blaze

On termine cette liste avec l’étonnant Lethal League Blaze. La production de Team Reptile reprend les idées du jeu culte de Nintendo, mais les modifie drastiquement. Désormais, l’objectif n’est plus de frapper son adversaire en utilisant ses poings ou une arme quelconque, mais bien de taper dans une balle pour l’envoyer sur l’ennemi. Plus la balle est renvoyée entre les personnages, plus cette dernière va vite. Et plus elle va vite, plus elle a de chance de propulser un “combattant” en dehors du décor. Vous l’avez compris, l’idée fonctionne à merveille, surtout que le jeu affiche un design vraiment inspiré.

Les Smash-like qui ont échouéPlayStation All-Stars Battle Royale

On commence fort la section “les Smash-like qui ont échoué” avec l’inévitable PlayStation All-Stars Battle Royale. En 2012, pour surfer sur le succès grandissant de Super Smash Bros. Brawl, Sony décide de proposer sa propre vision du Smash-like avec un tout nouveau jeu de combat. Pour cela, la firme japonaise décide de voir les choses en grand en réunissant les plus grandes icônes de la marque PlayStation. On retrouve donc le duo Jak & Daxter, mais aussi Kratos de God of War, Nariko d’Heavenly Sword, Nathan Drake de la série Uncharted ou encore le malicieux Sly Cooper. En effet, c’est pas moins de 24 icônes qui répondent à l’appel de PlayStation All-Stars Battle Royale, mais malheureusement, cela ne suffit pas. Au lieu de s’approprier complètement les codes du Smash-like, PlayStation All-Stars Battle Royale apporte ses propres règles. Ces dernières manquent vraiment d’intérêt, à cause d’un équilibrage à la ramasse. Cette fois-ci, les joueurs ne doivent plus expulser leurs adversaires en dehors du terrain de jeu, mais les éliminer avec une attaque Super. Cette technique, propre à chaque combattant, n’est malheureusement pas aussi efficace d’un personnage à l’autre.

RagDoll Kung-Fu : Fists of Plastic

En deuxième position, nous retrouvons une seconde exclusivité de la PlayStation 3 : il s’agit de Ragdoll Kung Fu : Fists of Plastic. Malgré son identité graphique loufoque, ses personnages rigolos qui prennent la forme de marionnettes et son système de personnalisation poussée, le titre distribue une expérience un peu trop courte et un gameplay flottant. Mais finalement, sa plus grosse erreur est de ne pas avoir implémenté de mode multijoueur En Ligne. Un petit mot quand même sur son mode Pêche au Poisson qui peut vous assurer de nombreuses parties réussies entre amis.

Cartoon Network : Le Choc des Héros

Trois ans avant le lancement de Super Smash Bros. for 3DS sur Nintendo 3DS, Papaya Studio est venu combler les fans de la saga de Nintendo en proposant sa propre vision du Smash-like avec Cartoon Network : Le Choc Des Héros. Comme son nom l’indique, le titre réunit les icônes de la chaîne de télévision, à commencer par Ben de Ben 10, Bulle et Rebelle de Les Supers Nanas ou encore Jack de Samouraï Jack. Toutefois, malgré ses bonnes idées – le jeu propose aux joueurs une longue Campagne scénarisée –, le titre loupe le coche, la faute à une réalisation en dents-de-scie, un gameplay qui évolue peu d’un personnage à l’autre et des combats qui se montrent vite très brouillons. En deux mots : “à éviter”.

Digimon Rumble Arena

La série animée Digimon s’est également attaqué au phénomène de Nintendo à l’époque de la première PlayStation avec Digimon Rumble Arena. L’objectif était de reprendre la recette du tout premier Super Smash Bros. pour mettre en scène des dizaines de monstres de la saga japonaise. Et même si cette idée était plus que bienvenue – reprendre la formule de Nintendo était rare à l’époque –, la création de Bandai et de Hudson Soft échoue. Les affrontements proposés par Digimon Rumble Arena sont loin d’être aussi intenses que ceux offertes par son modèle et le contenu est plus que timide.

BattleStadium D.O.N

On termine cette sélection des grosses déceptions avec BattleStadium D.O.N qui, pourtant, a plus d’une carte dans sa manche. En effet, D fait référence à Dragon Ball, O à One Piece et N à Naruto. Autrement dit, ce jeu de combat réunit les sagas le plus influentes du monde du manga de ces dernières années et rassemble par la même occasion des personnages connus de tous : Luffy, Son Goku, Kakashi Hatake ou même Trunks. Malheureusement, malgré la promesse de départ, cette proposition est loin d’être à la hauteur de la production incontournable de Nintendo. Le titre, tout juste moyen, manque de subtilités et était déjà peu agréable à regarder lors de son lancement sur PlayStation 2 et sur Nintendo GameCube.

Les autres Smash-like à éviter :

Le Smash-like à venirMultiVersus

On termine cet article avec une petite surprise : MultiVersus. Jeudi dernier, Warner Bros. a annoncé un Smash-like qui réunit toutes les stars de la maison américaine. On retrouve donc des légendes du monde du cartoon, à commencer par Bugs Bunny et le duo inséparable Tom & Jerry, mais aussi les héros les plus emblématiques du monde de DC Comics (Batman, Superman, Wonder Woman et Harley Quinn), Shaggy de Scooby-Doo, Arya Stark de la saga Game of Thrones ou des combattants originaux. On pense à Reindog, un chien mutant tout mignon. Pour l’instant, treize personnages ont été annoncés, mais d’autres arriveront sûrement vu que Warner possède de nombreuses licences incontournables, à commencer par Mortal Kombat. Afin de se départager de Super Smash Bros. Ultimate et de Brawhalla, ce smash-like free-to-play met l’accent sur le jeu en équipe avec des modes de jeu adapté et des personnages aux capacités complémentaires.

MultiVersus : le Smash-like de Warner se dévoile

Lire l’article original sur jeuxvideo.com

Super Smash Bros. Ultimate : Les Smash-like qui ont essayé de détrôner le roi - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.