Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Activision Blizzard : 20 employés renvoyés après enquêtes sur le harcèlement en interne

Activision Blizzard : 20 employés renvoyés après enquêtes sur le harcèlement en interne - Actualités des Jeux Videos

Les derniers mois ont été très mouvementés pour le groupe dirigé par Bobby Kotick. Après que la justice californienne a déposé une plainte en juillet, les langues se sont déliées. Et le temps de l’action est semble-t-il venu.

L’affaire Activision Blizzard a débuté en juillet dernier. Et elle continue. Parce que l’ardoise a l’air lourde et que l’effacer nécessite plus que de belles paroles. Il semble que les choses bougent bel et bien au sein du groupe. Un lettre de Frances Townsend, occupant le poste de Vice-President for Corporate Affairs, a été adressée aux employés du groupe pour les assurer que des actions étaient entreprises pour un environnement de travail plus responsable.

Des actions menée

Selon l’avocate qui a été conseillère de George W. Bush, le ménage a bien commencé. Et les sanctions tombent. Elle affirme que, en conséquence des investigations au sujet de cas de harcèlement, 20 employés ont quitté la société.

Ces derniers mois, nous avons reçu une augmentation des signalements via divers canaux. Les gens mettent en lumière des inquiétudes, allant d’il y a des années à nos jours. Nous nous félicitons de ces rapports, et notre équipe s’est efforcée d’enquêter, en utilisant une combinaison de ressources internes et externes. Sur la base des informations reçues dans le rapport initial, ils sont classés en différentes catégories et des ressources sont allouées pour prioriser les rapports les plus graves en premier. Dans le cadre de divers rapports résolus, plus de 20 personnes ont quitté Activision Blizzard et plus de 20 personnes ont fait face à d’autres types de mesures disciplinaires.

Townsend a expliqué au Financial Times que se trouvent parmi eux des développeurs et superviseurs, mais pas de membres du conseil d’administration. Elle s’est montrée très ferme en répondant au journal :

Peu importe votre rang, quel est votre travail. Si vous avez commis une sorte d’inconduite ou si vous êtes un leader qui a toléré une culture qui n’est pas conforme à nos valeurs, nous allons prendre des mesures.

Rappelons que plusieurs grands noms ont fait leur valise après le dépôt de la plainte par l’État de Californie et les multiples témoignages. En premier lieu J. Allen Brack, qui était président de Blizzard depuis 2018. Mais aussi Luis Barriga, réalisateur de Diablo IV, le lead designer Jesse McCree et le designer de World of Warcraft Jonathan LeCraft.

Il reste du boulot

Selon Townsend, il reste encore beaucoup à faire pour créer un environnement sain. Et il faut y mettre les moyens.

Il est essentiel de s’assurer que nous avons la capacité d’examiner correctement les rapports. Au cours des deux derniers mois, nous avons déjà ajouté trois postes à temps plein pour faire face à la charge de travail. À l’avenir, nous prévoyons d’étendre cela de manière significative, en ajoutant 19 postes à temps plein à notre équipe globale d’éthique et de conformité, qui comprend des membres de l’équipe dédiés aux enquêtes, y compris la possibilité de prendre des appels en direct, ainsi que l’analyse de données et les communications, pour aider nous comprenons comment nous nous débrouillons et nous aidons à mieux communiquer les résultats de notre travail. Deux de ces rôles seront spécifiquement dédiés à la supervision des enquêtes liées aux régions EMEA et APAC.

Aux employés de dire si cela s’avère efficace et si la tolérance aux éventuelles représailles envers des victimes décidées à parler est bien en vigueur.

Lire l’article original sur gameblog.fr

Activision Blizzard : 20 employés renvoyés après enquêtes sur le harcèlement en interne - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.