Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Jeff Ross (réalisateur) réagit aux révélations de Bloomberg

Jeff Ross (réalisateur) réagit aux révélations de Bloomberg - Actualités des Jeux Videos
Suites aux récentes révélations de Bloomberg concernant Days Gone 2, David Jaffe (le créateur de God of War) a pu échanger avec Jeff Ross, le réalisateur de Days Gone. L’occasion d’en apprendre davantage sur le refus de Sony Interactive Entertainment qui, de l’aveu même de celui qui oeuvre désormais chez NetherRealm Studios (Mortal Kombat, Injustice), a pris en compte l’aspect financier. “Le budget de départ pour Days Gone était élevé, mais finalement, ce n’est pas la somme qui été déboursée, confie-t-il. Le montant était beaucoup plus important. […] Les AAA de Sony… Ce ne sont pas des jeux qui coûtent rien.

Jeff Ross rappelle que le développement du premier Syphon Filter a coûté entre un et deux millions de dollars, et le deuxième deux millions de dollars. “Du coup, le retour sur investissement sur ces jeux-là est bon, explique-t-il. Mais pour des jeux qui doivent s’écouler entre 4 et 5 millions d’exemplaires juste pour être rentables… Il doit y avoir une forme de confiance, car Sony ne dispose pas du même niveau de cash que Microsoft et doit l’utiliser intelligemment tout en restant attentif à la richesse de son catalogue. […] Même en cumulant les ventes de nos jeux passés, Days Gone est celui qui compte le plus d’exemplaires vendus de toute l’histoire du studio. En ce sens, c’est un succès par rapport à l’accueil des joueurs. En revanche, les critiques… Oui, ce fut le Débarquement. Un véritable bain de sang.

Malgré les nombreux points négatifs relevés par les médias, Jeff Ross se dit fier de Days Gone. On perçoit même une pointe de regret lorsqu’il fait comprendre qu’il s’agissait du premier épisode d’une nouvelle licence, et qu’à partir de là, Bend Studio aurait pu améliorer la formule comme c’est le cas pour les autres licences. D’ailleurs, il affirme que Days Gone 2 (dont il ignore s’il a été définitivement annulé) aurait pu inclure un mode coopération, une idée déjà envisagée pour Days Gone.
Ça aurait été un mode à part si nous l’avions fait dans le premier Days Gone, et même dans un autre, indique-t-il. En fait, je ne voulais pas compliquer la narration parce que c’est quelque chose dans lequel nous sommes bons. C’était la principale force de Days Gone, et nous avons capitalisé là-dessus.” En clair, un mode multijoueur reprenant les principaux éléments de la campagne solo, avec la possibilité de créer son propre crew. “Je pense que ça aurait été amusant d’évoluer dans ce monde en coopération et de voir à quoi auraient pu ressembler les hordes.

Par ailleurs, Jeff Ross assure que Sony Interactive Entertainment ne s’est jamais immiscé dans le développement de Days Gone, laissant les coudées franches à Bend Studio.

Interrogé par David Jaffe sur l’obession de Sony Interactive Entertainment pour les blockbusters, Jeff Ross estime que des jeux aux ambitions moindres permettent de générer de la sympathie envers la marque, mais il ignore ce qu’il en est à l’heure actuelle au sein de la compagnie. “S’ils décident de n’en financer qu’une partie, je pense que c’est jouable, affirme-t-il. Malheureusement pour Sony, ces dix dernières années, ils ont bâti leur réputation autour de jeux solo soignés à l’extrême, qui vous impliquent sur le plan émotionnel, qui se vendent très bien et qui rapportent beaucoup d’argent. Et comme ils ne se remplissent pas les poches avec des microtransactions façon Fortnite, ils se doivent de faire attention.

Justement, le tir pourrait être rectifié prochainement puisque Sony Interactive Entertainment est actuellement à la recherche d’un responsable capable d’imposer les grosses licences de la maison sur les terminaux mobiles.

Lire l’article original sur jeuxactu.com

Jeff Ross (réalisateur) réagit aux révélations de Bloomberg - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *