Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

les notes sont tombées et c’est la désillusion pour Focus

les notes sont tombées et c'est la désillusion pour Focus - Actualités des Jeux Videos
Nouveau jeu développé par les studios Deck13 (The Surge 1 et 2, Lords of the Fallen), Atlas Fallen se présentait comme un des jeux phares de cet été. Avec l’aide de Focus Entertainment qui n’a pas lésiné sur la promotion à grand renfort de trailers et de vidéos commentées, le jeu était bien parti pour proposer une belle expérience estivale. Mais depuis quelques heures, c’est la désillusion totale, puisque les notes sont enfin tombées. En se rendant sur Metacritic, on observe un review-score mondial de 64% (pour 44 tests recensés), ce qui est évidemment une grosse déception. C’est assez unanime, mais Atlas Fallen ne tient pas ses promesses, à commencer par des graphismes qui ne séduisent pas, une technique à la ramasse, des contrôles hasardeux et surtout un jeu ennuyant. Dommage, car le mélange open world dans un monde sableux avec la possibilité de surfeux et massacrer du streum à gogo avait de quoi plaire. Voici d’ailleurs un aperçu des notes obtenues dans le monde.

Metro GameCentral : 5/10
Un RPG d’action intense au combat avec des combats amusants et des paysages spectaculaires, qui est renversé par des problèmes, une navigation fastidieuse et une dépendance excessive aux quêtes de récupération.

CGMagazine : 4/10
Atlas Fallen est un jeu difficile à recommander. Entre des commandes janky et un système de plate-forme vraiment rugueux, on a l’impression qu’il vous combat à chaque étape du chemin.

GamesHub : 4/10
La première fois que vous avez la chance de surfer sur une montagne recouverte de sable à Atlas Fallen, c’est revigorant. Vous voulez immédiatement le refaire, et vous le pouvez. Partout où il y a du sable, vous pouvez surfer, glisser et sauter sur de grandes distances tout en admirant l’horizon magnifique. Un moment comme celui-là n’existe pas pour le combat du jeu. Et lorsque les combats ternes constituent l’essentiel de la boucle d’Atlas Fallen, il est d’autant plus difficile de trouver la motivation pour continuer à explorer tout ce que le monde a à offrir.

Gamekult : 5/10
Parfois, une preview peut s’avérer trompeuse. Cela est rarement positif. De mémoire de journaliste (certes assez courte vu ma prime jeunesse), je n’ai encore jamais testé de version démo sentant des pieds qui débouchât éventuellement sur une bonne surprise. Au contraire, qu’un concentré ludique s’avère plus drôle que la mouture finale, étalée sur une vingtaine d’heures, cela est un écueil fréquent, car tenir la longueur d’un concept est un exercice finalement périlleux d’un point de vue créatif. Aujourd’hui, c’est donc Atlas Fallen qui passe dans notre moulinette et noie nos espoirs dans les sables de son désert où se confrontent innovations et reliquats, créativité et difficultés d’exécution, poussées d’adrénaline et longueurs moites.

Gameblog : 6/10
Difficile de savoir sur quel pied danser avec Atlas Fallen. Le titre de Deck13 amène de très bonnes idées, mais soit il ne va pas au bout, soit il pêche dans l’exécution. Après un combat de boss grisant, on peut se retrouver à charger une partie à cause d’un énorme bug ou à galérer sur l’affrontement suivant à cause d’un ciblage imprécis. Les déplacements dans les zones ouvertes sont agréables, mais il y a si peu de choses intéressantes à voir que c’en est frustrant. Finalement, pour passer un très bon moment sur Atlas Fallen, tout ne dépend pas de vous. Il faut que toutes les planètes soient alignées et que les nombreux écueils du jeu ne viennent pas vous ramener immédiatement dans les sables mouvants. Et c’est bien trop rare.

ActuGaming : 6.5/10
Atlas Fallen n’est sans doute pas la meilleure production de Deck13 à ce jour. Bien qu’il y ait un gros potentiel sur le lore, l’histoire voire le système de combat qui est bien ficelé, un minimum accessible, vivace et surtout fun, le soft accuse le coup dans d’autres domaines. Que ce soit dans son aspect RPG aux éléments trop simplifiés et sous-exploités, son gameplay approximatif et répétitif sur la longueur, sa narration qui passe inaperçue et son combat final décevant, le soft peine parfois à convaincre. Qui plus est, les nombreux bugs et imprécisions, jusque dans le verrouillage des ennemis, ternissent l’expérience. Toutefois, Atlas Fallen est un jeu sur lequel on a envie de revenir, comme une sorte de plaisir coupable. Parce que, finalement, il n’est pas non plus mauvais et dispose d’un contenu suffisant pour contenter tout le monde. En définitive, force est de constater que le titre, malgré de nombreuses limitations, a ce qu’il faut pour contenter les joueurs en manque d’Action-RPG.

IGN : 7/10
Atlas Fallen est un solide RPG d’action en monde ouvert avec beaucoup de plateformes et de gros monstres à combattre. Si l’on fait abstraction de l’histoire peu convaincante et des graphismes peu flatteurs des versions consoles, on découvre un joyau caché d’excellents combats, d’une exploration robuste et d’une personnalisation étonnamment profonde dans les sables sombres de sa nature aride. Il est légèrement décevant que le mode coopératif soit uniquement en ligne, sans cross-play, mais grâce à de solides performances techniques, ce jeu reste dans mon esprit comme l’un des meilleurs mondes que j’ai explorés avec un ami dernièrement.

Push Square : 7/10
Atlas Fallen est un effort courageux de Deck13 Interactive qui restera comme son meilleur jeu à ce jour. Avec un système de navigation fantastique et un système de combat amusant et engageant, le développeur a réussi à maîtriser le gameplay dans tous les sens du terme. Ce qui freine l’expérience, cependant, c’est le manque de peaufinage pour résoudre les problèmes techniques et les temps de chargement potentiellement longs. Il est décevant de se heurter à un trop grand nombre de défauts, mais lorsqu’Atlas Fallen est en forme, son mariage de mouvements et de combats brille de tous ses feux.

Gamereactor UK : 7/10
L’histoire d’Atlas Fallen vous procurera quelques heures de plaisir, mais ne sera pas non plus très mémorable.

Noisy Pixel : 6.5/10
 Il y a une sorte de nostalgie ici pour les foules qui désirent ces expériences. Cependant, si l’exploration et le sens de la découverte sont remarquables, la plupart des autres éléments, comme l’histoire, l’écriture des personnages et la personnalisation à outrance, ne sont pas à la hauteur, donnant lieu à une expérience passable, voire oubliable.

SpazioGames : 6.3/10
Il est dommage que la nouvelle IP de Deck13 soit si générique et confuse, car elle contient également de nouvelles idées audacieuses. Néanmoins, dans l’état actuel des choses, Atlas Fallen est un RPG d’action classique avec un système de ciblage problématique et une poignée de cartes ouvertes à explorer, alors qu’il existe de bien meilleurs choix sur le marché.

Finger Guns : 6/10
Atlas Fallen est à son meilleur lorsque vous bottez des crabes et des serpents énormes, et malheureusement, il n’y a pas grand-chose d’autre qui soit à la hauteur de ces moments. Bien que la navigation soit solide, les allers-retours à travers un désert perfide et ennuyeux n’inspirent pas particulièrement la rejouabilité, et quand vous l’avez fait trente fois, vous n’avez pas envie de le refaire. Louez pour le combat, puis rendez-le et il y a de fortes chances que vous n’y pensiez plus jamais.

 

Dexerto : 6/10
Si vous voulez passer un bon moment avec un ami tout en jouant à un RPG d’action, le mode coopératif d’Atlas Fallen est un choix idéal. Cependant, si vous avez l’intention de vous lancer dans une aventure solitaire dans les dunes, vous trouverez peut-être que cela devient trop monotone à des moments où vous ne faites que glisser à travers le désert en rond.

Edge Magazine : 6/10
Si les jeux d’action sont à leur meilleur lorsqu’ils sont expérimentés dans un état de flux, alors les tentatives d’Atlas Fallen pour exploiter et embouteiller cette magie sont une expérience louable. C’est juste dommage qu’il sacrifie autant à la poursuite de cette ambition.

GameSkinny : 6/10
Bien que le jeu ait eu ses points forts, il y a beaucoup de potentiel inexploré sur la table. J’avais du mal à me soucier des gens du monde, je m’ennuyais souvent. Je ne pouvais pas acheter l’histoire et m’immerger dans le jeu comme je l’ai fait avec d’autres jeux. Atlas Fallen n’est pas un mauvais jeu – ce n’est tout simplement pas un excellent non plus.

 

GameWatcher : 5.5/10
Atlas Fallen est peut-être mieux résumé par l’un des derniers pouvoirs que vous ajoutez au gant. Vous avez la possibilité d’élever des structures anciennes, la capacité de découvrir un monde perdu, ses bâtiments imposants et ses reliques oubliées depuis longtemps. Vous passez les quelques minutes qui suivent à sortir du sable des boîtes vides et des planches de bois. Vous voulez remonter toute l’histoire du mythique siège des dieux qui se trouve sous vos pieds ? Nous allons plutôt aller chercher des métaux pour des sous sur le terrain local… De telles déceptions sous-tendent un jeu que j’ai vraiment aimé au départ et dont je me suis rapidement lassé. Il y a du plaisir à avoir, et la coopération peut ouvrir encore plus le plaisir. Mais tenez compte de l’avertissement; la plupart des points positifs d’Atlas Fallen sont effilés par le sentiment qu’il déteste ses joueurs et n’est pas disposé à rendre l’effort fourni.

TheSixthAxis : 5/10
Atlas Fallen est à son meilleur lorsque vous combattez d’énormes ennemis avec votre construction soigneusement construite (par essais et erreurs), mais lorsque vous combattez à plusieurs reprises les mêmes ennemis, lorsque l’histoire tombe à plat et que les environnements se fondent en un seul, il devient rapidement ennuyeux et frustrant.

GamesRadar+ : 5/10
Si on vous demandait d’imaginer une action-aventure en monde ouvert vraiment moyenne en 2023, vous proposeriez probablement quelque chose comme Atlas Fallen. Si très peu ici est réellement épouvantable, pas grand-chose n’est original, ou imaginatif, ou véritablement divertissant non plus, ni même particulièrement raffiné. En d’autres termes, vous avez probablement déjà tout vu. Et si ce n’est pas le cas, il existe de meilleurs endroits pour commencer.

Gaming Nexus : 7.5/10
Atlas Fallen ne figure peut-être sur aucune liste de jeux de l’année, mais son combat inventif et rafraîchissant vaut le détour. Cela demandera un peu de patience, car les actes d’ouverture et de clôture sont un travail de longue haleine, en plus de nombreux bugs, mais les bases sont posées pour une suite qui capitalise sur la promesse de cette nouvelle IP.

Everyeye.it : 7.5/10
Atlas Fallen parvient à mélanger ses éléments constitutifs avec une certaine harmonie. Son monde sablonneux est agréable à explorer et contient une offre secondaire qui – sans s’éloigner de ce que nous avons vu chez d’autres représentants du genre monde ouvert – augmente le nombre d’heures de manière incontrôlable. Les affrontements au centre de l’expérience sont satisfaisants, grâce au système de combat bien construit. Avec les aléas de la performance et en termes de direction artistique, l’échafaudage narratif est le point le plus sensible de la production, qui, malgré ses aspérités, est cependant capable de divertir véritablement.

Player 2 : 8.3/10
Lorsque vous le décomposez, il n’y a rien dans Atlas Fallen que nous n’ayons pas vu auparavant. Tout ce qu’il fait, quelqu’un d’autre l’a fait dans un autre jeu. Cela étant dit, ce que Deck 13 a fait, c’est de rassembler ces éléments dans une aventure trépidante qui frappe toutes les bonnes notes pour les fans d’action, raconte une histoire engageante (si clichée) et ne dépasse jamais son accueil.

Screen Rant : 8/10
Dans son état actuel, Atlas Fallen est une excellente vitrine du jeu moderne qui présente des mécanismes passionnants dont d’autres jeux d’action pourraient bénéficier.

Lire l’article original sur jeuxactu.com

les notes sont tombées et c'est la désillusion pour Focus - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *