Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

les previews sont très mitigées, faut-il

les previews sont très mitigées, faut-il - Actualités des Jeux Videos

Certains l’ont presque oublié, mais c’est le 2 février prochain que sortira Suicide Squad Kill the Justice League, le nouveau jeu des studios Rocksteady, qui signe donc son grand retour après 9 ans d’absence. Une décennie quasiment où le studio n’a pas sorti de nouveau jeu. Annoncé officiellement en 2020, ce Suicide Squad Kill the Justice League a connu bien des galères de développement et a enchaîné même les reports, sans doute nécessaires, mais qui ne seront visiblement pas suffisants pour sauver un jeu dont la destinée semble déjà scellée. Il faut dire que depuis le State of Play de l’année dernière, en février 2023, les joueurs ont pris une douche froide et la hype autour du jeu a complètement disparu. Récemment, certains médias et vidéastes ont pu être invités chez Rocksteady à Londres, juste avant les fêtes de Noël pour jouer à la version quasi finale du titre et il y a quelques jours, les previews ont été publiées. Les retours sur le jeu sont mitigés, voire même inquiétants pour certains journalistes qui craignent le pire pour un jeu qui prend une direction peu apprécié des joueurs. D’ailleurs, la dernière fois que toute la presse s’était mise d’accord sur l’échec annoncé d’un jeu, c’était Forspoken et ça n’a pas loupé. Suicide Squad Kill the Justice League est-il en train de prendre la même trajectoire ? La question mérite d’être posée. Mais comment en est-on arrivé là ? Comme un studio de la renommée de Rocksteady s’est-il retrouvé avec un projet aussi bancal ? Selon certaines langues qui se sont déliées, il n’y a qu’un seul responsable, à savoir Warner Bros Games, qui aurait poussé Rocksteady à relancer l’intérêt autour de la licence Suicide Squad. Toujours selon certaines rumeurs, tout ce que le studio voulait faire après la trilogie Batman Arkham, c’était un jeu Superman. Un jeu qui a été refusé et annulé par Warner.

VISUELLEMENT BORDÉLIQUE

Les récentes previews ont permis de découvrir de nouvelles images de Suicide Squad Kill the Justice League, la version finale que la presse et les vidéastes invités ont pu capturer eux-mêmes. Très rapidement, ces images ont commencé à tourner sur les réseaux sociaux, révélant un véritable capharnaüm visuel. Il est vrai que cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu une interface utilisateur aussi chargée d’éléments statiques et contextuels. Au point même où le jeu devient illisible, limite brouillon. Déjà de base, le jeu sans HUD qui avait été présenté lors d’événements en ligne était déjà bourré d’éléments visuels. Entre les effets spéciaux, les explosions, la densité de la map et des bâtiments et ces explosions de couleurs dans tous les sens, ça piquait déjà pas mal les yeux, mais avec cette interface qui a été rajoutée, autant vous dire que la surcharge est totale ! Difficile de se dire que chez Rocksteady, aucune voix ne s’est dressée face à une interface aussi malvenue, capable de ruiner l’immersion du joueur, sans compter dans le feu de l’action, avec en prime ces personnages qui sautent dans tous les sens, difficile pour le joueur de se focaliser sur les éléments textuels. Venant de la part d’un studio qui a accouché des jeux Batman Arkham, c’est assez déceptif et même incompréhensible quand on sait que ces jeux-là misaient sur la sobriété.

LE JEU-SERVICE QUE PERSONNE NE VEUT

Mais là où Suicide Squad Kill the Justice League inquiète davantage la presse et surtout les joueurs, c’est dans son format, confirmé lors des récentes previews. On le savait déjà plus ou moins et c’est désormais acté, il s’agira bien d’un jeu service, un peu à la manière d’un Marvel’s Avengers, un autre jeu qui s’est radicalement planté d’ailleurs. Alors bien sûr, il y a des jeux Game As a Service qui ont réussi à s’implanter dans le paysage vidéoludique comme Fortnite, GTA Online, Rainbow Six Siege, APEX Legends, Destiny 2, etc. Mais si ces jeux-là sont de vrais succès planétaires et sur la durée, combien d’autres ont échoué ? Même Destiny 2 est sur le déclin, et les différents licenciements au sein de chez Bungie est la preuve que le format a ses limites. Pour l’heure, on ne sait pas si le grand public va répondre présent pour Suicide Squad, mais pour le moment, les voyants sont au rouge. Déjà parce que la fatigue des super-héros ne touche pas uniquement le cinéma, et qu’elle s’est aussi propagée dans le jeu vidéo ; dans une moindre mesure certes, car on a vu à quel point le dernier Marvel’s Spider-Man 2 fut un énorme succès, mais aussi parce que ce dernier correspond parfaitement à la cible à laquelle il s’adresse. Il s’agit d’un jeu purement solo sur une console, la PS5, dont la spécialité est de délivrer des expériences solo narratives.

FROM SUPERMAN TO SUICIDE SQUAD

Pour Suicide Squad, c’est plus complexe que cela, et c’est même un gros problème en 2024 et ce pour plusieurs raisons. La première, c’est que le grand public n’attendait pas le studio Rocksteady sur ce plan-là. Auteur et créateur de la formidable trilogie Batman Arkham, qui a tout simplement révolutionné le jeu de super-héros à licence, ces jeux ont aussi instauré le système de free-flow combat, repris sur de nombreux jeux comme Sleeping Dogs, Shadow of Mordor ou plus récemment les jeux Spider-Man. Et très franchement, ça va faire combien de temps que les gens réclament le retour d’un jeu Batman avec cette qualité de narration, de gameplay mais aussi en termes de graphismes ? Tout simplement depuis bientôt 10 ans, depuis 2015, année de sortie du dernier Batman Arkham Knight. Alors oui, il y a eu Gotham Knights sorti fin 2022, mais non seulement le jeu n’a guère brillé dans son gameplau, mais en plus, il a été développé par le studio Warner Bros Montreal, la team B en quelque sorte de Rocksteady. Et puis, ne nous voilons pas la face, qui avait envie de jouer avec Robin, Batgirl, Nightwing et Red Hood, sachant que Batman était annoncé comme mort dans l’histoire principal ? Et c’est globalement le même ressenti pour Suicide Squad. Le grand public est-il vraiment hypé par un jeu qui nous propose d’incarner des personnages secondaires tels que Deadshot, Captain Boomerang, King Shark et Harley Quinn ?

Cette peu d’intérêt pour ces personnages auprès du grand public s’est d’ailleurs déjà traduit dans le cinéma, notamment après l’échec du Suicide Squad de David Ayer en 2016. Alors certes, commercialement, le film a explosé au box office, mais artistiquement, le premier Suicide Squad fut un four total, au point que des frictions entre Warner et le réalisateur subsistent encore aujourd’hui, en 2024. Et de ce qui se dit dans les cercles bien informés, le fautif n’est autre que Warner qui a fait le forcing pour tenter de sauver la licence, et par conséquent le DCU qui avait besoin de nouveaux personnages pour exister. Pour ce faire, la société n’a pas hésité à sortir le chéquier pour essayer de rendre cette Suicide Squad intéressante auprès du grand public. Au cinéma, Warner est allé chercher le réalisateur James Gunn qui sortait d’un drama avec Disney, lui qui avait été éjecté du MCU suite à des vieux tweets de 10 ans qui avaient été déterrés, alors que dans le jeu vidéo, il a été demandé à Rocksteady de travailler sur un titre qui mettrait en scène cette fameuse Suicide Squad. Malheureusement, à ce moment-là, Rocksteady avait déjà commencé à plancher sur leur nouveau projet, un jeu Superman solo narratif avec de grandes ambitions. Il faut dire qu’à ce jour, personne n’a réussi à faire un vrai jeu Superman avec les moyens techniques d’aujourd’hui. Rocksteady avait ses ambitions, mais le studio a été arrêté net dans son élan. Des artworks datés de 2015 ont fait leur apparition sur le net en 2018, mais assez rapidement, Rocksteady a fait taire ses rumeurs.

LA MESSE EST DITE ?

Des rumeurs totalement fondées, on peut vous le dire aujourd’hui, et qu’on avait déjà mentionné en 2020 lors de l’une de nos émissions “5 News & Rumeurs par jour” suite à des propos qu’un ancien développeur nous avait confiés. Selon cette personne proche du développement, Rocksteady ne voulait pas de ce Suicide Squad et oui, le studio avait déjà commencé à travailler sur un jeu Superman. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le personnage de Superman fait des personnages à abattre dans le jeu, et pourquoi ce dernier propose un gameplay aussi vertical. Parce que oui à la base, le point de vue était aérien, si on incarnait Superman. Donc oui, dans ce Suicide Squad, il reste des bribes du jeu Superman que Rocksteady voulait faire.

A ce jour, nous n’avons pas eu l’opportunité de jouer au jeu, donc impossible de vous donner notre ressenti, mais de l’avis général des personnes qui ont pu faire une demi-journée de hands-on surce Suicide Squad Kill the Justice League, c’est peu convaincant. Il y a certes de bonnes idées, mais le jeu semble proposer une structure encore assez flou, avec des missions peu intéressantes, pas mal redondantes, des personnages à l’écriture un peu trop “Marvelisée”, avec des blagues malvenues et cet univers si coloré qu’il fait mal aux yeux. Bref, les gens croisent les doigts pour une bonne surprise d’ici un mois. Rendez-vous donc le 2 février prochain pour en avoir le coeur net…

Lire l’article original sur jeuxactu.com

les previews sont très mitigées, faut-il - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *