Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Peter Moore est toujours “en colère” contre Sony

Peter Moore est toujours "en colère" contre Sony - Actualités des Jeux Videos

Ceux qui sont passés à côté ont du mal le comprendre. Mais pour ceux qui ont connu et joué à la Dreamcast lors de sa (trop) courte vie, l’impression d’une profonde injustice subsiste. Dotée d’une ludothèque variée avec des titres de grande qualité, elle proposait également de fonctionnalités avant-gardistes. Malheureusement, l’ombre de la PlayStation 2 ne lui a jamais vraiment permis de s’implanter. Et si certains joueurs ont du mal à passer à autre chose, c’est également le cas de personnalités qui ont travaillé sur la Dreamcast.

Peter Moore “en veut” toujours à Sony pour la mort prématurée de la SEGA Dreamcast. C’est en tout cas ce qu’il a affirmé récemment au cours d’une conversation publique consacrée aux “pionniers” de Xbox. Désormais chez Unity, Peter Moore est également passé par Electronic Arts, Microsoft et SEGA. Et il était justement président de SEGA of America pendant les années Dreamcast.

Peter Moore ayant été le patron de Xbox entre 2003 et 2007, il connaît très bien la Dreamcast et la Xbox. Et tandis qu’il établissait un parallèle entre ces dernières, il n’a pu s’empêcher d’évoquer ses regrets vis-à-vis de la dernière console de SEGA :

La Dreamcast était en avance sur son temps. Et elle n’a malheureusement pas réussi à tenir face au FUD – peur, incertitude et doute – lié à PlayStation. Et Sony a mené la chose brillamment.

Pour Peter Moore, Sony a tué la Dreamcast dans l’œuf

En marketing, le “Fear, Uncertainty and Doubt” (FUD) est une technique utilisée par les marques pour dénigrer les marques et produits rivaux. Le but est d’influencer via la peur en diffusant des informations négatives.

Peter Moore fait ici référence à la manière que Sony a eu de communiquer au sujet de l’arrivée prochaine de la PS2. Et ce, peu de temps après la commercialisation de la Dreamcast. Cela a eu pour effet de dissuader certains joueurs de se procurer une Dreamcast, de peur de faire une erreur.

À l’époque, il n’était en effet pas rare d’entendre des joueurs dire qu’ils préféraient “attendre la PS2.” S’il reconnaît l’efficacité de la stratégie de Sony, il ajoute avec humour que la pilule n’est toujours pas passée :

Cela fait quoi, 20 ans, mais je suis toujours en colère.

La Xbox, une sorte de “Dreamcast 2” ?

Peter Moore termine son commentaire sur la Dreamcast en affirmant que la Xbox a pris sa relève :

Alors que la Dreamcast tirait malheureusement sa révérence, le relai a été passé à Xbox. Et tandis que le Xbox Live commençait à décoller, et comme nous croyions dans le concept de jouer tous ensemble en ligne, il restait un peu de l’héritage de la SEGA Dreamcast là-dedans.

Pour rappel, la Dreamcast embarquait un modem 56k permettant de jouer en ligne. La possibilité offerte de jouer en ligne à plusieurs faisait partie des arguments de vente majeurs de la dernière console de SEGA. Cela n’a cependant pas suffi à la Dreamcast pour s’imposer.

SEGA n’avait alors plus les reins suffisamment solides financièrement pour rivaliser avec Sony et Nintendo. Et avec l’arrivée de la Xbox, les choses n’aurait fait que se compliquer pour SEGA.

Même s’il reste attaché à la Dreamcast, rappelons pour terminer que Peter Moore ne jouit pas nécessairement d’une très bonne image auprès des fans de SEGA. Certains d’entre eux lui ont en effet reproché des décisions prises des suites de l’arrêt de la production de la Dreamcast. Comme par exemple l’annulation de la version Dreamcast américaine de Shenmue II. Jeu sorti exclusivement sur Xbox outre Atlantique.

Que pensez-vous de ces déclarations de Peter Moore au sujet de la Dreamcast et Sony ? Estimez-vous qu’il a raison ? La PS2 est-elle ce qui a fait le plus de mal à la Dreamcast selon vous ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Lire l’article original sur gameblog.fr

Peter Moore est toujours "en colère" contre Sony - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.