Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Jim Ryan de PlayStation critique la réponse d’Activision aux plaintes

Jim Ryan de PlayStation critique la réponse d'Activision aux plaintes - Actualités des Jeux Videos

L’affaire Activision Blizzard ne cesse de connaître des rebondissements, dont certains sont pour le moins surprenant. Celui dont il est question ici fait partie de ceux auxquels on ne s’attendait pas. PlayStation, un partenaire historique de l’éditeur américain, vient de réagir aux dernières évolutions de l’affaire. Et de toute évidence, la manière qu’a Activision de gérer les choses ne lui convient pas du tout.

Jim Ryan, le président de Sony Interactive Entertainment, a exprimé son mécontentement face aux agissements d’Activision. Le site américain Bloomberg vient de révéler cette information. Ce dernier a en effet mis la main sur un e-mail envoyé par Jim Ryan aux employés de PlayStation.

Jim Ryan et Sony ne ménagent pas Activision

Le patron de SIE explique ici que lui et la direction de Sony sont “découragés” et “abasourdis” par le fait qu’Activision n’ait pas “agi suffisamment pour adresser le problème de la culture de la discrimination et du harcèlement enraciné” en son sein. Jim Ryan révèle également avoir abordé la chose directement avec Activision :

Nous avons contacté Activision immédiatement après la publication de l’article afin d’exprimer notre profonde inquiétude. Et leur demander comment ils comptent aborder les affirmations présentes dans l’article. Nous ne pensons pas que leur réponse face à cette situation est convenable.

Jim Ryan ajoute que Sony se “dévoue à s’assurer que notre communauté de développeurs et joueurs se sent en sécurité et respectée. Ainsi qu’à offrir un environnement de travail sécurisé pour chaque employé.” Sony n’évoque pour l’instant pas de mesures de représailles contre Activision. Et rien ne permet de savoir s’il s’agit de quelque chose actuellement envisagé en interne chez PlayStation.

Sony propose de nombreux jeux produits et/ou édités par Activision sur ses consoles. Et ce, depuis toujours. Des séries comme Call of Duty se vendent par millions sur PlayStation. Et les deux sociétés ont déjà conclu de nombreux accords liés au marketing des jeux Activision par le passé. La situation actuelle nuit grandement à la réputation d’Activision. Et si des mesures sérieuses ne sont pas prises par Activision pour rectifier le tir, continuer de travailler l’éditeur pourrait finir par nuire à Sony.

Bobby KotickLe début d’un effet boule de neige ?

Il n’est donc pas totalement surprenant de voir Jim Ryan réagir de la sorte. Et il sera intéressant de voir si d’autres partenaires d’Activision vont le faire également. Pour rappel, de nouvelles révélations concernant les pratiques néfastes chez Activision concernent directement Bobby Kotick, son PDG.

Selon ces dernières, Bobby Kotick avait connaissance des affaires de harcèlement et discrimination chez Activision. Elles affirment également qu’il était lui-même à l’origine de certains des problèmes. Et qu’il était l’auteur de la réponse officielle diffusée par Activision lorsque l’affaire a éclaté il y a plusieurs mois. Fortement critiquée, cette réponse avait été attribuée à une des dirigeantes d’Activision.

Aux dernières nouvelles, le conseil d’administration d’Activision Blizzard soutient toujours Bobby Kotick. Certains actionnaires commencent cependant à réclamer son départ. Cette prise de position de Jim Ryan et PlayStation va-t-elle contribuer à faire bouger les choses ? Les jours à venir le diront.

Que vous inspire cette réaction de Sony à l’affaire Activision Blizzard ? Vous surprend-elle ? Sony devrait-il sanctionner Activision tant que des mesures concrètes ne sont pas prises ? Si oui, comment selon vous ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Lire l’article original sur gameblog.fr

Jim Ryan de PlayStation critique la réponse d'Activision aux plaintes - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *