Actualités des Jeux Videos

Retrouvez toute l'actualité des jeux vidéos

Perfect Dark fête ses 20 ans ! – Actualités

C’est le 22 mai 2000, aux États-Unis, que les heureux possesseurs d’une Nintendo 64 ont pu découvrir l’univers futuriste un rien dystopique de Perfect Dark. Avec ses histoires de multinationales prêtes à tout pour asseoir leur domination sur notre bonne vieille planète, quitte à faire des pactes avec des races extra-terrestres peu recommandables, le jeu développé par Rare a fait sensation. Considéré comme étant une suite spirituelle du très apprécié GoldenEye 007, Perfect Dark fête aujourd’hui ses 20 ans. L’occasion pour nous de revenir sur ce titre qui figure aujourd’hui dans le top 15 Metacritic des meilleurs jeux de tous les temps.

À une époque où l’on appelait encore les FPS “Doom-like”, le jeu d’action en vue subjective semblait destiné à rayonner sur PC. La bombe Half-Life sortie en 1998 n’a fait que rappeler la désuétude des tentatives sur consoles de jeux. À de rares exceptions près, sans mauvais jeu de mot. En 1997, le studio britannique Rare publia sur Nintendo 64 un certain GoldenEye 007, l’adaptation en jeu vidéo du film mettant en scène Pierce Brosnan dans le costume de l’agent Bond. Le succès critique et commercial qui s’en est suivi convainc le studio de creuser la piste du FPS sur consoles. Malgré la proposition de participer à l’adaptation vidéoludique de Demain ne meurt jamais, le studio préfère créer sa propre franchise. C’est ainsi qu’est née Joanna Dark, un agent secret qui perce les mystères de dangereuses organisations.

Perfect Dark sur Nintendo 64 se déroule en 2023. Quand sa création commença en 1997, on imaginait encore que des voitures volantes à la Blade Runner déambuleraient entre les gratte-ciels des métropoles, dans les années 2020. À la tête de l’équipe de développement, nous retrouvons Martin Hollis, qui a précédemment travaillé sur GoldenEye 007. C’est pourquoi nous constatons de nombreuses similitudes du côté des mécaniques entre l’aventure de Bond et celle de Dark. Les gardes ont à peu près la même intelligence artificielle, la maniabilité est très proche, et les objectifs s’ajoutent en cas de difficulté plus élevée, à l’instar du précédent FPS produit par Rare. Le moteur du jeu lui-même est une version améliorée de celui utilisé pour GoldenEye 007. En tout, Perfect Dark a demandé 3 ans de développement, ce qui peut être considéré comme un temps normal de production aujourd’hui, mais qui était perçu comme (très) long à l’époque. En fait, Hollis a dû composer avec diverses affres durant la conception, allant du départ de certains de ses cadres (partis fonder Free Radical) au manque de mémoire vive de la console. L’Expansion Pak, petite carte à insérer dans la N64 pour doubler la RAM, est d’ailleurs obligatoire pour se frotter à la campagne du jeu.

Nous aurions néanmoins tort de comparer Perfect Dark à un simple reskin de GoldenEye 007. Joanna Dark a effectivement plus d’un tour dans son sac Velcro. Elle a la possibilité de jeter un coup d’œil pour vérifier discrètement ce qui se passe dans une pièce, elle dispose de gadgets amusants, comme la fameuse mini-caméra à déployer pour inspecter les niveaux, et surtout, elle peut être accompagnée par un(e) collègue. L’aventure principale peut en effet être partagée à deux grâce à un mode coop innovant pour l’époque. Graphiquement, le jeu est un des plus beaux softs de la N64. Les dégâts localisés et le sang projeté sur les corps comme les décors engendrent un bon sentiment de puissance lié aux armes, tandis que les musiques, qui varient selon le degré de danger, montrent de bonnes compositions. En ce qui concerne le sound design, les voix en anglais, digitalisées, apportent un réel plus à l’immersion. Si cela prête à sourire aujourd’hui, il n’était pas légion d’entendre de vraies voix dans les jeux sortant sur la machine de Nintendo.

L’histoire captivante et le multijoueur plus que complet intégrant des bots ont aidé Perfect Dark à s’imposer comme un des plus gros succès de Rare. Un plébiscite aussi bien critique que commercial qui motive le développeur à produire un nouvel épisode destiné au GameCube, avant que le rachat du studio par Microsoft ne le transforme en titre de lancement de sa Xbox 360, en 2005, sous la direction cette fois-ci de Chris Tilston. Déçu par ses ventes, Microsoft ne fera jamais aboutir les idées avancées par Rare pour une suite potentielle. Même si nous soupçonnons le groupe américain de réfléchir sérieusement au retour de l’espionne, Joanna Dark est pour le moment un personnage qui appartient au passé.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient (re)découvrir l’œuvre de Rare, une version remasterisée est disponible sur le Store Xbox (également incluse dans Rare Replay). Elle dispose par ailleurs d’un mode coop jouable sur le Xbox Live autorisant l’écran splitté malgré la distance. Idéal pour avoir l’impression que votre meilleur(e) pote joue juste à côté de vous pendant que vous essayez de sauver le monde.

Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com

MP

Lire l’article original sur jeuxvideo.com

Perfect Dark fête ses 20 ans ! - Actualités - Actualités des Jeux Videos Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *